Finistère : Des braconniers espagnols interceptés avec 200 kg de pouces-pieds

ESPECE PROTEGEE Ils tentaient de se soustraire à un contrôle routier dans la nuit de samedi à dimanche

C.A.
— 
A Plogoff, dans le Finistère, les gendarmes ont découvert 200 kg de pouces-pieds pêchés en toute illégalité.
A Plogoff, dans le Finistère, les gendarmes ont découvert 200 kg de pouces-pieds pêchés en toute illégalité. — Gendarmerie nationale

C’est une pêche très surveillée, d’une espèce protégée. A Plogoff, dans le Finistère​, les gendarmes ont interpellé trois braconniers présumés qui transportaient environ 200 kg de pouces-pieds dans le coffre de leur véhicule. D’après les forces de l’ordre, la pêche était tout fraîche et avait été menée dans le secteur de Plogoff.

La gendarmerie d’Audierne avait repéré le véhicule, qui avait refusé de se soumettre à un contrôle routier dans la nuit du 14 au 15 août. A l’intérieur de la voiture, deux hommes d’origine espagnole et un ressortissant moldave ont été interpellés. La valeur marchande des 200 kg de pouces-pieds est évaluée à 17.000 euros. La marchandise, tout comme le véhicule, a été saisie grâce à l’appui de la Brigade nautique de La-Forêt-Fouesnant et des Affaires maritimes.

A Plogoff, dans le Finistère, les gendarmes ont découvert 200 kg de pouces-pieds pêchés en toute illégalité.
A Plogoff, dans le Finistère, les gendarmes ont découvert 200 kg de pouces-pieds pêchés en toute illégalité. - Gendarmerie nationale

Longtemps surpêchés, les pouces-pieds ont une croissante lente et des exigences écologiques élevées, qui font que la ressource est peu abondante. Très prisée en Espagne et au Portugal, l’espèce peut se revendre jusqu’à 250 euros le kilo. Dans le Finistère comme dans toute la Bretagne, la pêche est limitée à 3 kg par personne. Elle est actuellement interdite, selon les informations du site Pêche à pied de loisirs.