Haute-Garonne : Sur le parvis d'une cathédrale, une œuvre d’art recouverte d’inscriptions nazies et antisémites

ENQUETE Exposée sur le parvis de la cathédrale du village de Saint-Bertrand de Comminges, l’œuvre de l’artiste Philippe Berry, acquise par le département de Haute-Garonne, a été recouverte d’inscriptions nazies et antisémites

M.B.
— 
La cathédrale de Saint-Bertrand-de-Comminges où l'oeuvre est exposée
La cathédrale de Saint-Bertrand-de-Comminges où l'oeuvre est exposée — Patrick FRILET/SIPA

Une étoile de David, une croix gammée, ou encore la fameuse inscription antisémite « Qui ? » que l’on aperçoit dans certaines manifestations anti pass sanitaire… L’œuvre d’art Les trois beaux ballons, de l’artiste sculpteur Philippe Berry – décédé en 2019, et frère du comédien Richard Berry - a été retrouvée recouverte d’inscriptions nazies et antisémites, sur le parvis de la cathédrale de Saint-Bertrand de Comminges (Haute-Garonne) où elle est exposée, révèle La Dépêche du Midi.

Le conseil départemental de Haute-Garonne, propriétaire de l’œuvre, a déposé plainte. « Je condamne fermement cet acte choquant qui utilise des symboles nazis qui n’ont pas leur place dans notre démocratie. Le climat délétère que l’on voit s’installer depuis plusieurs semaines est intolérable et va à l’encontre du débat apaisé, indispensable pour dépasser cette crise et garantir la cohésion de notre Nation » a réagi le président du conseil départemental, Georges Méric.

« Recrudescence de l’antisémitisme »

La présidente du conseil régional d’Occitanie Carole Delga a également condamné cette dégradation, et « dénonce la recrudescence de l’antisémitisme dans notre pays, un fléau qui appelle un combat sans relâche de tout républicain. »

Dans l’attente des suites de l’enquête confiée à la compagnie de gendarmerie de Saint-Gaudens, l’œuvre en bronze a momentanément été recouverte d’une protection en carton et cellophane.