Coronavirus en Martinique : Durcissement des restrictions, les touristes invités à quitter l’île

MESURES SANITAIRES Les Martiniquais ne pourront désormais pas se déplacer à plus d’un kilomètre autour de leur domicile, contre 10 km jusqu’à présent

20 Minutes avec AFP
— 
Des soignants luttent contre la propagation du coronavirus en Martinique, le 30 juillet 2021.
Des soignants luttent contre la propagation du coronavirus en Martinique, le 30 juillet 2021. — AFP

La situation sanitaire ne s’améliore pas dans les Antilles. Les autorités ont ainsi renforcé lundi les mesures de confinement en Martinique, île en proie à un sévère rebond d’épidémie de Covid-19. Les touristes ont été invités à « quitter le territoire », à la veille d’une visite ce mardi aux Antilles du ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu.

« Nous allons entrer dans une seconde phase de confinement », a annoncé le préfet du département antillais, Stanislas Cazelles, lors d’une conférence de presse tenue dix jours après l’instauration d’un confinement partiel assorti d’un couvre-feu de 20 heures à 5 heures. « Les commerces seront fermés, sauf les commerces alimentaires et les pharmacies », a-t-il ajouté.

Fermeture des hôtels

« Les hôtels seront fermés, sauf pour les besoins d’accueil des professionnels et des personnes résidant du territoire, il en sera de même des locations saisonnières », a ajouté le préfet, face à la flambée de l’épidémie à la Martinique, qui accuse l’un des plus forts taux d’incidence de France, près de 1.200 cas pour 100.000 habitants, ainsi qu’une tension hospitalière de 227 %. « Les entreprises et les administrations sont, elles aussi, invitées à participer à cet effort de confinement, elles sont invitées à organiser le service de façon à ce qu’un maximum de collaborateurs puissent travailler en télétravail », a encore précisé Stanislas Cazelles.

Dans ce département par ailleurs très peu vacciné, moins de 22 % de la population ayant reçu une première dose, « les lieux de loisirs et de culture seront fermés », notamment « les plages », qui « ne seront plus accessibles au public », a prévenu le préfet. En outre, les « magasins utiles pour la rentrée scolaire » rouvriront lorsque « la situation sanitaire se sera améliorée ».

Les Martiniquais sont également astreints à des déplacements d’une distance maximale d’un kilomètre autour de leur domicile, contre 10 km jusque-là. « Ces règles sont strictes, elles seront levées dès que la situation sanitaire le permettra », a promis le préfet, en faisant état d’une « clause de revoyure dans 15 jours ».