Coronavirus : Retour à la case couvre-feu pour Saint-Martin et Saint-Barthélemy

MESURES SANITAIRES Du 5 au 20 août, les déplacements seront interdits de 22 heures à 5 heures du matin

20 Minutes avec AFP
— 
Des tests antigéniques dans une pharmacie de Gustavia, sur l’île de Saint-Barthélemy, le 1er août 2021.
Des tests antigéniques dans une pharmacie de Gustavia, sur l’île de Saint-Barthélemy, le 1er août 2021. — Paul Morigi//SIPA

« Les indicateurs épidémiologiques ont doublé, l’aggravation se confirme ». Le constat fait par le préfet de Saint-Barthélemy et Saint-Martin sur la crise sanitaire est clair. Pour freiner la propagation du Covid-19, Serge Gouteyron a donc décidé mercredi d’instaurer à nouveau un couvre-feu du 5 au 20 août et de durcir les conditions d’entrée sur ces îles, notamment par voie maritime.

« Les situations sanitaires de Guadeloupe et de Martinique étant dégradées depuis plusieurs semaines et notre système hospitalier ne pouvant faire face seul, j’ai décidé de l’instauration de mesures complémentaires pour freiner la propagation du virus sur nos îles », a-t-il expliqué. Les déplacements seront interdits de 22 heures à 5 heures du matin, sauf motif impérieux, selon la préfecture qui précise que les personnes devant se déplacer sur ces créneaux horaires devront se munir d’une attestation dérogatoire et de justificatifs permettant de justifier de sa situation.

Un test négatif pour pouvoir rentrer

Par ailleurs, les voyageurs désireux de rentrer à Saint-Martin et Saint-Barthélemy par voie maritime devront désormais présenter soit un statut vaccinal complet, soit le résultat d’un test antigénique ou PCR négatif, ou faire état d’un motif impérieux et d’une attestation de respect d’un isolement de 7 jours à l’arrivée.

Les dernières données de Santé publique France font état d’une forte augmentation du nombre de cas positifs au Covid-19 à Saint Martin, soit 138 au cours de la semaine dernière contre 63 la semaine d’avant. L’hôpital Louis Constant Fleming de Saint-Martin accueille toujours un nombre important de patients, avec 13 personnes au 4 août dans l’unité Covid-19, selon l’Ars de Guadeloupe, Saint-Martin et Saint-Barthélemy. Deux décès sont à déplorer en deux semaines, précise-t-elle.