Rouen : Plus d’éclairage public dans onze quartiers de la ville entre 1 heure et 5 heures du matin

EXTINCTION DES FEUX Selon la municipalité, ce dispositif permet de réaliser 100.000 euros d’économies, qui profiteront directement aux habitants

20 minutes avec agence
— 
L'expérimentation de l’extinction de l’éclairage public avait été lancée en 2019 (illustration).
L'expérimentation de l’extinction de l’éclairage public avait été lancée en 2019 (illustration). — NICOLAS MESSYASZ/SIPA

Depuis le 1er août, onze quartiers de la ville de Rouen ( Seine-Maritime) sont plongés dans le noir entre 1 heure et 5 heures du matin. Cette décision fait suite à l’expérimentation de l’extinction de l’éclairage public la nuit dans le quartier du Jardin des Plantes, qui avait été lancée en 2019, rapporte France 3 Normandie, mardi.

Une expérimentation « très positive », selon la Ville. « Elle a permis d’économiser de l’énergie et de l’argent public, sans impact négatif sur la sécurité. Elle contribue également au développement de la biodiversité », a-t-elle indiqué dans un communiqué​ publié lundi.

« Aucun effet négatif sur la sécurité des biens et des personnes »

À la vue de ces résultats, la Ville de Rouen a certes décidé d’étendre son dispositif d’optimisation de l’éclairage public mais cela se fera « progressivement », a précisé le maire et président de la Métropole Rouen Normandie, Nicolas Mayer-Rossignol. Ainsi, depuis le début du mois d’août, onze quartiers de la rive droite et gauche de Rouen sont concernés par cette expérimentation, soit environ 25 % du territoire communal. À l’exception de l’hyper centre et des quartiers dits « prioritaires politiques de la Ville ».

Selon la Ville de Rouen, ce dispositif dispose de plusieurs avantages : une meilleure protection de la biodiversité d’abord, mais aussi la réalisation d’économies à la fois d’énergie et d’argent public. « Les près de 100.000 euros d’économies réalisées seront réinvesties dans les projets des associations et des habitants des quartiers concernés », a indiqué la Ville. En outre, l’expérimentation n’a « démontré n’avoir aucun effet négatif sur la sécurité des biens et des personnes », a-t-elle ajouté dans son communiqué.