Grenoble : La mairie EELV déplore les opérations burkini menée par l’association Alliance Citoyenne

LAICITE L’association Alliance Citoyenne a effectué une nouvelle opération burkini afin que les femmes musulmanes puissent se baigner comme elles le souhaitent, en dépit du règlement intérieur des établissements

Martin Roman
— 
Des membres du collectif Alliance Citoyenne tentent de sensibiliser à la cause des musulmanes qui souhaitent porter un burkini, devant la piscine Jean-Bron à Grenoble, le 30 juin 2019.
Des membres du collectif Alliance Citoyenne tentent de sensibiliser à la cause des musulmanes qui souhaitent porter un burkini, devant la piscine Jean-Bron à Grenoble, le 30 juin 2019. — JEAN-PIERRE CLATOT / AFP

Pour la troisième année consécutive, des opérations burkini sont organisées dans les piscines municipales de  Grenoble, la dernière datant du 22 juillet dernier, selon les informations de France 3 Auvergne Rhône-Alpes. Soutenues par l’association Alliance Citoyenne, des femmes réclament le droit de porter un maillot de bain couvrant intégralement leur corps, et dénoncent le règlement actuel.

Ces multiples tentatives exaspèrent la municipalité à majorité EELV, qui dénonce, à travers un communiqué publié cet été, des « provocations déplorables ». La municipalité reproche à l’association Alliance Citoyenne « d’enfreindre le règlement intérieur plutôt que de saisir les outils pouvant aboutir à son évolution à moyen terme » faisant peser sur les usagers de la piscine et les agents « des tensions et des nuisances inacceptables. »

Elle en profite pour rappeler que le règlement des piscines municipales ne changera pas tant que le gouvernement ne se serait pas positionné clairement sur le sujet.