Méditerranée : Plus de 700 migrants secourus en mer ce week-end par les ONG

REFUGIES L’Ocean Viking et les navires des ONG allemandes ResQship et Sea-Watch ont porté secours au cours de plusieurs opérations à 700 réfugiés en perdition au large de Malte et de la Libye

20 Minutes avec AFP
— 
Un réfugié monte à bord de l'Ocean Viking
Un réfugié monte à bord de l'Ocean Viking — EPN/Newscom/SIPA

Plus de 700 migrants tentant de traverser la Méditerranée à bord d’embarcations de fortune ont été secourus durant le week-end, notamment au large de Malte et de la Libye, a annoncé dimanche l’ONG SOS Méditerranée. Depuis samedi, six sauvetages ont été effectués dans les eaux internationales dont le dernier, dimanche après-midi, a permis de porter secours à 106 personnes.

Cette opération est intervenue quelques heures seulement après que l’Ocean Viking ainsi que les bateaux de Sea-Watch et de l’ONG allemande ResQship furent venus en aide dans la nuit de samedi à dimanche à plus de 400 personnes en perdition en Méditerranée centrale. Les rescapés ont ensuite été répartis sur le Sea-Watch3 et l’Ocean Viking pour y recevoir notamment des soins. Il n’est pas encore déterminé dans quel port « sûr » ces personnes pourront débarquer.

Vers une répartition solidaire ?

La porte-parole en France du Haut-Commissariat aux réfugiés de l’ONU, Céline Schmitt, a appelé début juillet l’Europe à se doter en « urgence » d’un mécanisme de répartition automatique, prévisible et solidaire des migrants secourus afin de leur offrir les gages d’un meilleur accueil et de ne pas laisser uniquement les pays frontaliers de la Méditerranée en première ligne.

« Si on regarde la Méditerranée centrale [la route migratoire maritime la plus meurtrière du monde, qui relie notamment la Libye à l’Italie ou Malte], l’an dernier, ce sont moins de 50.000 personnes qui arrivent, avait-elle souligné. C’est totalement gérable au regard de la population européenne et au vu du nombre de personnes déracinées dans le monde, qui a atteint 82 millions de personnes. »