Coronavirus : Aspirer le vaccin avec une pompe à venin après injection ? Ce n'est pas malin !

FAKE OFF Une nouvelle idée de génie signée Mickael Vendetta

T.H.
— 
Michael Vendetta à Paris en mai 2010.
Michael Vendetta à Paris en mai 2010. — GHNASSIA ANTHONY/SIPA
  • Mickael Vendetta, ancien membre de la téléréalité désormais connu pour ses positions anti-vaccination, a invité ses abonnés sur Instagram à faire usage d’une pompe à venin pour aspirer le vaccin contre le Covid-19 qu’on leur aurait injecté de force.
  • Une idée, en plus d'être idiote, parfaitement inutile, comme l’explique un laboratoire pharmaceutique chargé de la conception d’une de ses pompes à ​20 Minutes.

On pensait avoir tout vu et tout entendu à propos de la pandémie. Quand soudain, Mickael Vendetta ressurgit de son placard et se filme en train de promouvoir l’utilisation d’une pompe à venin pour aspirer le vaccin contre le Covid-19 au cas où on vous l’injecterait contre votre gré.

L’ancienne star de téléréalité, DJ à ses heures et fervent antivax, le fait dans une vidéo partagée depuis son compte Instagram mardi 27 juin.

« Est-ce que vous aimez pomper ? […] Parce que si on vous vaccine de force, vous sortez la pompe à venin pour sortir tout le produit toxique que l’on vous met dans votre muscle. Vous avez à peu près entre 5 à 10 minutes après l’injection pour retirer ce qu’il y a de plus mauvais », explique Mickael Vendetta, très sérieux, avant de conclure sur un autre jeu de mots plus que douteux.

Un drôle de conseil, non seulement stupide, mais aussi parfaitement inutile. On vous explique pourquoi.

FAKE OFF

Dans un premier temps, il convient de rappeler que le vaccin contre le Covid-19 n’est pas obligatoire pour tous dans l’Hexagone. L’obtention du pass sanitaire n’est pas non plus soumise à la vaccination, puisque la présentation d’un test (antigénique ou PCR) négatif de moins de 48 heures, ou d’un certificat de rétablissement de plus de deux semaines ou de moins de six mois, permet l’obtention du sésame. Les chances que l’on vous traîne par le col dans un centre de vaccination pour vous injecter un vaccin contre votre gré sont donc nulles.

Venons en maintenant aux pompes à venin : elles ne sont absolument pas faites pour aspirer un vaccin injecté intramusculairement. Ce qu’a confirmé à 20 Minutes un laboratoire pharmaceutique chargé de commercialiser l’une des principales pompes à venin disponible sur le marché français.

« Aucune étude n’a jamais évalué la capacité d’une pompe à venin à aspirer un vaccin inoculé chez un patient, fait remarquer le laboratoire. De plus, nos produits doivent être utilisés dans un délai extrêmement court après une piqûre ou une morsure (entre une et trois minutes) et ne garantissent pas le retrait total du venin, c’est pourquoi nous précisons toujours que l’utilisation d’une pompe à venin ne doit pas se substituer à la consultation obligatoire et immédiate d’un médecin. Ce n’est vraiment pas fait pour aspirer un vaccin, ne le faites pas ! »

Vous vous doutez également qu’une seringue, au moins quatre ou cinq fois plus grande qu’un dard, vous injectera le vaccin bien plus profondément qu’une guêpe ou un scorpion ne le ferait avec son venin. Aspirer le vaccin en moins de trois minutes pourrait également s’avérer compliqué, puisqu’un centre de vaccination doit nécessairement vous garder en observation pendant au moins quinze minutes après l’injection.

Autant d’arguments qui s’ajoutent, on le répète, à l’idée de départ : vouloir aspirer le vaccin avec une pompe à venin, ça ne marche pas, et c’est surtout totalement idiot.