Coronavirus en Haute-Savoie : Le préfet impose le retour du port du masque en extérieur dans les villes et marchés

CRISE SANITAIRE Les chiffres de contamination « très préoccupants » ont poussé le préfet de Haute-Savoie à rendre de nouveau « obligatoire » ce jeudi le port du masque dans les communes de plus de 5.000 habitants

J.Lau. avec AFP
— 
Photo d'illustration du port du masque, cette année, sur un marché français.
Photo d'illustration du port du masque, cette année, sur un marché français. — LIONEL URMAN/SIPA

Le masque va faire son retour de manière plus généralisée en Haute-Savoie. Face à des chiffres de contamination « très préoccupants », le préfet Alain Espinasse a en effet décidé ce jeudi d’imposer le retour du port du masque en extérieur dans les villes et les lieux de rassemblement du département. Dès à présent et jusqu’au 31 août, comme le précise le communiqué de la préfecture, le port du masque est à nouveau « obligatoire » dans les communes haut-savoyardes de plus de 5.000 habitants, dans celles situées au bord des lacs (d’Annecy et Léman), et dans les communes les plus touristiques.

A défaut d’arrêté municipal précisant où ces dispositions sont valables au sein de la commune, cette nouvelle règle sanitaire s’applique sur l’ensemble de son territoire urbanisé. Cette obligation, qui concerne les plus de 11 ans, est aussi valable, dans l’ensemble de la Haute-Savoie, pour les rassemblements de plus de 10 personnes, les marchés et brocantes, ainsi que les files d’attente des stades, salles de spectacles, gares, cafés et restaurants.

Un taux d’incidence de 220 cas pour 100.000 habitants

La consommation d’alcool dans la rue et dans les parcs est par ailleurs interdite dans les communes concernées par l’obligation du port du masque. La préfecture met en avant un taux d’incidence de 220 cas pour 100.000 habitants, contre 46 le 19 juillet, soit « une augmentation de plus de 370 % en dix jours », pour justifier « des mesures proportionnées et adaptées à la situation locale ». Selon les données de Santé publique France analysées par le site CovidTracker, le taux d’incidence s’élève à 790 chez les 20-29 ans dans le département sur la dernière semaine.

Onze patients atteints du Covid-19 sont en réanimation dans les hôpitaux du département, et les hospitalisations, jusqu’ici à un niveau très faible, repartent à la hausse depuis quelques jours. De très nombreuses préfectures de zones littorales ont pris des mesures similaires face à la hausse du nombre de cas positifs, comme cela est particulièrement visible dans les zones touristiques.