Pass sanitaire : Enquête ouverte après l’apparition de guillotines menaçantes à l’égard d’élus dans les Landes

MENACES Une enquête a été ouverte par le parquet de Mont-de-Marsan pour « menaces de mort sur personnes dépositaires de l’autorité publique »

20 Minutes avec AFP
— 
Une guillotine. (Illustration)
Une guillotine. (Illustration) — SEBASTIEN SALOM-GOMIS/SIPA

Des guillotines factices sont apparues dans trois communes des Landes, notamment à Geaune et Samadet, le week-end dernier. Sur ces machines étaient placardés les noms d’élus ayant signé une tribune parue dans le JDD saluant « le courage des décisions prises » par Emmanuel Macron pour lutter contre l’épidémie. Une mise en scène contre le pass sanitaire revendiquée par un « comité Jean Moulin ».

Face à cette menace, jetant à la vindicte le nom des édiles, une enquête a été ouverte par le parquet de Mont-de-Marsan pour « menaces de mort sur personnes dépositaires de l’autorité publique », a indiqué à l’AFP le procureur Olivier Janson. Les maires des communes ont de leur côté déposé plainte.