Coronavirus : Masque obligatoire sur le littoral de la Vendée à l'Espagne

SORTEZ COUVERTS Le département des Pyrénées-Orientales avait été le premier à réinstaurer mi-juillet le port du masque en extérieur

20 Minutes avec AFP
— 
Des touristes portent le masque à Saint-Jean-de-Luz, le 27 juillet 2021.
Des touristes portent le masque à Saint-Jean-de-Luz, le 27 juillet 2021. — Bob Edme/AP/SIPA

Face à « une dégradation sanitaire brutale » liée au Covid-19, la préfecture de la Gironde a rendu mardi le port du masque obligatoire à Bordeaux et dans les zones touristiques, mesure qui touche désormais l’essentiel des stations balnéaires atlantiques des Sables-d’Olonne (Vendée) à la frontière espagnole.

Les autorités préfectorales de Vendée, Charente-Maritime, des Landes et des Pyrénées-Atlantiques ont en effet récemment pris des arrêtés similaires, qui concernent notamment les secteurs très fréquentés en été que sont les îles de Ré et d’Oléron, Hossegor ou encore Biarritz.

Les espaces naturels épargnés

En Gironde, cette obligation est assortie d’une interdiction de consommation d’alcool sur la voie publique (hors terrasses autorisées) qui entre en vigueur mercredi jusqu’au 31 août, dans des stations comme Lacanau, Lège-Cap-Ferret ou Arcachon. Jardins, parcs, espaces naturels et plages font exception.

Le département des Pyrénées-Orientales, très touristique et frontalier de l’Espagne, avait été le premier à réinstaurer mi-juillet le port du masque en extérieur, sauf sur la plage et les grands espaces naturels.

Extension progressive

Dans ce département qui affichait la semaine dernière le taux d’incidence le plus élevé de métropole, le masque est devenu obligatoire samedi dans les lieux assujettis à un pass sanitaire. Par ailleurs, les bars et restaurants continuent de fermer à 23h.

Le port du masque en extérieur a aussi été étendu dans le département limitrophe de l’Aude, notamment dans des lieux de forte affluence, comme la cité de Carcassonne. Lundi, c’est la préfecture de l’Hérault, où le taux d’incidence a plus que doublé en quelques jours pour atteindre 470 cas sur 100.000 habitants, qui annonçait le retour du masque à l’extérieur, jusqu’au 15 août et à l’exception de six communes peu densément peuplées et des plages.