Savoie : Une rave party rassemble 2.500 fêtards dans un champ, aucun débordement signalé

TEUF La rave party non déclarée a commencé samedi vers 22 heures dans une zone inhabitée entre les communes de Chindrieux et d’Entrelacs (Savoie)

J.Lau. avec AFP
— 
Photo d'illustration d'une rave party.
Photo d'illustration d'une rave party. — JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP

Un champ au col du Sapenay (Savoie) a été pris d’assaut dans la nuit de samedi à dimanche. Environ 2.500 personnes s’y sont en effet rassemblées pour une rave party, a-t-on appris auprès des gendarmes et de la préfecture. Vers 22 heures samedi, les fêtards ont commencé à affluer dans ce champ privé, situé dans une zone inhabitée entre les communes de Chindrieux et d’Entrelacs, précise la préfecture, confirmant une information du Dauphiné Libéré.

Jusqu’à 500 véhicules et 2.500 personnes ont été comptabilisés à cette rave party qui n’était pas déclarée. Les gendarmes ont procédé à des contrôles routiers de dépistage d’alcoolémie et de stupéfiants. La préfecture n’a pas observé de « heurts » et aucune plainte, ni de riverains, ni du propriétaire du terrain, n’a été déposée jusque-là. Les fêtards ont démonté certaines installations dimanche, à la mi-journée, mais la préfecture recensait « un peu moins de 500 personnes sont encore présentes sur les lieux » dimanche soir.

« Au regard du contexte de reprise épidémique que connaît le pays depuis plusieurs semaines, le préfet de la Savoie invite les participants à cette rave party, dans un esprit de responsabilité et de citoyenneté, à effectuer un examen biologique de dépistage virologique par test RT-PCR ou antigénique », précise également la préfecture dans un communiqué diffusé dimanche soir.