Coronavirus dans les Landes : Les restrictions prolongées jusqu’au 4 août

EPIDEMIE Le taux d’incidence dans le département des Landes est à plus de 124 cas pour 100.000 personnes (le seuil d’alerte étant fixé à 50)

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration de la plage de Biscarrosse dans les Landes.
Illustration de la plage de Biscarrosse dans les Landes. — MEHDI FEDOUACH / AFP
  • Les Landes maintiennent les mesures de restrictions pour tenter de contenir la propagation du virus, très forte sur la côte Atlantique.
  • Les « rassemblements, réunions ou activités sur la voie publique ou dans les lieux ouverts au public » avec plus de 20 personnes simultanément restent interdits, tout comme les « festivals de plein air ».
  • Le taux d’incidence est particulièrement élevé chez les 15-45 ans.

Contenir au maximum la propagation du coronavirus, c’est l’objectif des autorités sanitaires des Landes. Le département, confronté à « une évolution rapide et importante de la situation sanitaire », a décidé jeudi de prolonger jusqu’au 4 août les mesures restrictives qu’il avait déjà maintenues pour enrayer la propagation du Covid-19.

Dans ce département où les touristes affluent chaque été sur les plages, les « rassemblements, réunions ou activités sur la voie publique ou dans les lieux ouverts au public » avec plus de 20 personnes simultanément restent interdits, tout comme les « festivals de plein air », « spectacles et concerts avec du public debout et dans les établissements recevant du public », ont annoncé la préfecture et l’ARS Nouvelle-Aquitaine dans un communiqué.

Alcool sur la voie publique et musique amplifiée interdits

La préfecture maintient en outre la jauge maximale de 5.000 personnes assises dans les établissements recevant du public ainsi que l’interdiction de consommer de l’alcool « sur la voie publique et dans les espaces publics de plein air » des communes les plus touristiques. Interdiction également d’y diffuser de la musique amplifiée. Enfin, l’obligation de port du masque est maintenue dans les zones les plus denses de ces mêmes communes touristiques.

Le département justifie la prolongation de ces mesures par « un taux d’incidence en forte augmentation », à 124,3 pour 100.000 habitants, près de trois fois plus important qu’au 15 juillet quand il était de 44,4. Un taux « particulièrement élevé chez les 15-45 ans » à 321,7. « Cette dégradation de la situation sanitaire s’explique essentiellement par le brassage des populations en pleine saison estivale, par le relâchement du respect des gestes barrières et par la propagation très rapide du variant Delta très contagieux », estime la préfecture.

Le 30 juin, contrairement au reste de la France métropolitaine, les Landes avaient été le seul département à prolonger les dernières restrictions du confinement. Une semaine plus tard, le département avait levé la plupart de ces restrictions, à l’exception de celles qu’il a à nouveau prolongées jeudi.