Féminicide dans le Var : La mère du suspect se dit « soulagée qu'il soit mort »

TÉMOIGNAGE Traqué pendant près de deux jours pour avoir tué une jeune femme et ouvert le feu sur les gendarmes, Marc Floris a été retrouvé mort ce mardi

A.V.

— 

Féminicide: Le corps de Marc Floris retrouvé dans les Alpes-Maritimes — 20 Minutes

« J’ai perdu un fils, j’ai perdu ma chair, j’ai perdu mes tripes, mais je suis soulagée qu’il soit mort ».  La chaîne TF1 a recueilli le témoignage de la mère de Marc Floris, suspecté du meurtre de Doriane, une jeune femme de 32 ans, retrouvée morte dans sa résidence d’une commune voisine du golfe de Saint-Tropez.

Marc Floris, 33 ans, est décédé à l’issue de 48 heures de traque par les gendarmes, sur lesquels il avait ouvert le feu, dans les montagnes environnantes du village de Gréolières, dans les Alpes-Maritimes, où il s’était réfugié.

« Je n’aurais pas pu concevoir que Doriane soit morte et pas lui », a-t-elle ajouté au micro de la chaîne privée. Pour l’heure l’enquête n’a pas encore déterminé les circonstances précises de son décès, ni établi d’éventuelles complicités.