Opposés au pass sanitaire, ils revendent leur restaurant en Normandie

CORONAVIRUS Les restaurateurs envisagent de retirer leurs enfants de l'école si la vaccination devient obligatoire

avec agence
— 
Le restaurant a été mis en vente dès le lendemain de l'allocation d'Emmanuel Macron. (illustration)
Le restaurant a été mis en vente dès le lendemain de l'allocation d'Emmanuel Macron. (illustration) — SYSPEO/SIPA

Un restaurant de Saint-James (Manche) a définitivement fermé ses portes et il est en vente depuis le 13 juillet dernier. Les propriétaires ont pris cette décision après l’allocution d’ Emmanuel Macron annonçant l’extension du pass sanitaire, rapporte La Gazette de la Manche, d’Ille-et-Vilaine et de Mayenne. Le couple se dit même prêt à retirer ses enfants de l’école si la vaccination devient obligatoire dans les établissements scolaires.

« Je ne suis pas un anti-vaccin ou un complotiste. Je suis simplement un citoyen contre ce vaccin et cette obligation du pass sanitaire », a expliqué le propriétaire de Chez Aline et Franck. Ce dernier regrette le manque de recul concernant les effets secondaires de ce vaccin, à long terme. « Imposer la vaccination, cela est anticonstitutionnel pour moi. »

Sur le point de déménager

Sur la vitrine de leur restaurant, le couple a apposé deux affichettes : « Nous refusons de faire la chasse aux papiers. À la suite de l’allocution de M. Macron, notre décision est prise de fermer nos portes » et une autre « Non vaccinés, non vaccinables ».

Le couple assure être depuis été victime d’insultes de la part de fidèles clients. Ils ont donc pris une décision radicale : « Nous avons décidé de quitter la commune. »