Météo : Onze départements en vigilance orange pour pluie-inondation ou crues, des perturbations dans les transports

RENDEZ-NOUS L'ÉTÉ Le temps automnal du mois de juillet n’est pas encore prêt à s’arrêter

20 Minutes avec AFP
— 
(Illustration)  Inondation sur quelques mètres dans une rue à Auby, le 4 juillet.
(Illustration) Inondation sur quelques mètres dans une rue à Auby, le 4 juillet. — FRANCOIS GREUEZ/SIPA

Les fortes pluies se poursuivent ce jeudi dans l’Est du pays. Onze départements ont été placés en vigilance orange par Météo-France. Une  vigilance orange « pluie-inondation » est toujours en cours en Haute-Marne, Haute-Saône, Doubs et Jura, en raison d’un nouvel épisode « fortement pluvieux », « inhabituel pour la saison, concernant de larges territoires ». La vigilance orange est maintenue dans les Ardennes, la Marne, la Meuse, la Meurthe-et-Moselle et l’est désormais en Moselle, dans le Bas-Rhin et le Haut-Rhin. La mesure est en revanche levée pour l’Aisne et les Vosges.

Le nouvel épisode pluvieux est « préoccupant » car « il intervient 24 heures après un épisode pluvieux déjà conséquent, sur des sols saturés, accentuant les phénomènes de ruissellement », écrit l’institut. « Ces cumuls représentent de trois semaines à un mois de pluie » sur la Haute-Marne et le Jura, note Météo France, qui annonce de possibles « coulées de boue dans les secteurs en pente ». Les autorités ont appelé à la prudence, faisant état de nombreuses routes coupées à la circulation et de dizaines d’interventions des pompiers. Par endroits, des plongeurs, des hélicoptères et des drones ont également été mobilisés.

Circulation ferroviaire interrompue entre Thionville et Luxembourg

En Meurthe-et-Moselle, les communes de Briey, Longwy et Longuyon sont ainsi touchées par des inondations : 80 centimètres d’eau ont été observés dans les rues par endroits, indique la préfecture dans un communiqué, qui précise néanmoins que « la décrue est amorcée ». La préfecture a également fait état de coupures d’électricité affectant 200 foyers. A Bar-le-Duc, la médiathèque a été inondée et des œuvres ont dû être évacuées par les pompiers et des agents de la voirie.

Sur le réseau ferroviaire, « la circulation reste interrompue entre Thionville et Luxembourg, des suppressions sont aussi à prévoir entre Thionville et Metz suite à l’inondation des installations du réseau luxembourgeois », a annoncé le réseau TER de Lorraine sur son compte Twitter. Le réseau Grande Ligne ne devrait pas être affecté, selon une porte-parole régionale de SNCF Mobilités.

Risque pour les vendanges

Les milieux économiques, eux, s’inquiètent déjà des conséquences. « Chaque jour de pluie, c’est de la récolte en moins. Nous sommes en train de faire une estimation des pertes. Je pense que pour la prochaine vendange, nous serons autour de 7.000/8.000 kilos à l’hectare », contre 13.500 kg en temps normal, explique Maxime Toubart, président du syndicat général des vignerons de la Champagne.

Par ailleurs, la circulation fluviale sur le Rhin est interrompue sur la façade est de la France, de Birsfelden, en Suisse, jusqu’à Germersheim en Allemagne, en passant par Kembs (Haut-Rhin) et Gambsheim (Bas-Rhin), selon le Centre d’alerte rhénan et d’informations nautiques de Gambsheim (Caring).