Nantes : On a testé Quizboxing, le nouveau jeu de culture G en salle qui débarque un peu partout en France

ESCAPE GAME Mix entre quiz et blind test, cette nouvelle activité de loisirs vient d'arriver à Nantes

Julie Urbach
— 
L'arène de quizboxing à Nantes, avec une partie de l'équipe de 20 Minutes
L'arène de quizboxing à Nantes, avec une partie de l'équipe de 20 Minutes — J. Urbach/ 20 Minutes
  • Après le succès des escape games, Quizboxing propose une expérience immersive à base de questions de culture générale.
  • L'équipe de 20 Minutes Nantes a essayé ce nouveau jeu.

Collaborer pour résoudre des énigmes, c’est bien, gagner en solo et pouvoir se la raconter derrière, c’est cool aussi. Sept ans (déjà !) après avoir manqué d’un tout petit peu de cohésion pour sortir du premier escape game nantais, l’équipe de 20 Minutes Nantes est passée en mode « chacun pour soi » le temps d’une petite heure pour tester Quizboxing.

Cette enseigne qui, comme d’autres, à l’image de Quizz Room, se déploie à vitesse grand V un peu partout en France propose un mix entre quiz de culture G et blind test. Mais c’est l’ambiance immersive et le déroulé du jeu qui rendent l’expérience carrément sympa. « Tous ceux qui sont passés ici sont ressortis avec le sourire », assure Jérôme L’Hurriec, 46 ans, qui a installé il y a un mois à Nantes ce concept inventé par l’escape game cannois Curious World.

Quand on pénètre dans « l’arène de combat » tous les cinq, au son de Eye of the tiger, impossible de ne pas kiffer. Nous voilà propulsés dans un plateau télé reconstitué, avec les pupitres et les jeux de lumière qui vont avec. Pas le temps de chercher si Jean-Pierre Foucault ou Samuel Etienne se trouvent dans les parages, qu’une voix enregistrée lance la partie. Et ça s’annonce encore plus croustillant que prévu : en plus de devoir donner les bonnes réponses, on pourra aussi utiliser des jokers (l’uppercut, le vol ou le pari) pour pourrir nos adversaires. Notre collègue journaliste sportif sait déjà qu’il risque d’être dépouillé à la première question foot…

La partie commence avec des questions à choix multiples
La partie commence avec des questions à choix multiples - J. Urbach/ 20 Minutes

L’écart se creuse au blind test

Pendant le jeu, des dizaines de questions à choix multiples, parmi une base de 2.500, s’enchaînent sur les écrans. « Quel est le plus long fleuve d’Afrique ? » « A quelle hauteur est installé un filet de volley-ball ? » « Quel est le champ de vision du lapin ? » (réponse : 360° !) Il faut lire vite, être cultivé et stratégique, et dans notre cas, être calé en dessins animés et séries, thème qui était largement (voire trop) représenté dans notre échantillon de questions, configuré selon nos préférences avant le début du jeu. Vous saviez dans quelle ville se déroule la série Buffy, vous… ?

Après une petite session « vrai-faux », où vous jouez seuls devant vos buzzers avec le palpitant qui s’emballe, arrive le moment du blind test. Et c’est vraiment sympa quand personne de la bande n’a à se dévouer pour l’animer ! Dans Quizboxing, il faut être parmi les trois premiers à donner la bonne réponse pour espérer marquer. Et là, l’écart peut franchement se creuser entre ceux qui n’ont jamais entendu le générique d’Harry Potter (on ne dénoncera personne) et les incollables des hits des années 2000 (coucou Marie, notre collègue du service commercial, qui fait partie des meilleurs scores).

L'arène de quizboxing à Nantes, avec une partie de l'équipe de 20 Minutes
L'arène de quizboxing à Nantes, avec une partie de l'équipe de 20 Minutes - J. Urbach/ 20 Minutes

Après deux autres manches de questions et pas de fulgurante remontada, c’est déjà la fin de la partie. Même si on aurait aimé des thèmes un peu plus variés, on s’en est tous « très bien tirés », nous félicite Jérôme L’Hurriec à la sortie.

De 4 à 12 joueurs

A Nantes, Quizboxing a déjà accueilli des candidats entre 10 et 76 ans. Comme une salle d’escape game (certaines ajoutent d’ailleurs cette activité à leur offre), le lieu a aussi vocation à accueillir des séminaires d’entreprises, anniversaires, ou enterrements de vie de garçons ou jeunes filles. De 4 à 12 joueurs. Tarif : 20 euros/personne (10 euros après 6 joueurs)