Le professeur de médecine Jean-Michel Dubernard, pionnier des greffes, est décédé

DISPARITION Jean-Michel Dubernard, qui avait réalisé la première greffe de main au monde en 1998, a succombé à un malaise survenu à l’aéroport d’Istanbul

20 Minutes avec AFP
— 
Le professeur de médecine, Jean Michel Dubernard, le 25 janvier 2007.
Le professeur de médecine, Jean Michel Dubernard, le 25 janvier 2007. — Denis CHARLET / AFP

Le professeur de médecine lyonnais Jean-Michel Dubernard, un des pionniers mondiaux de la transplantation qui réalisa en 1998 la première greffe de main au monde, est décédé samedi soir en Turquie, a-t-on appris auprès d'un proche.

Âgé de 80 ans, celui qui fut aussi député du Rhône a succombé à un malaise, survenu à l'aéroport d'Istanbul alors qu'il voyageait en famille, selon la même source confirmant une information du quotidien régional Le Progrès.

Première greffe mondiale d’une main en 1998

Jean-Michel Dubernard a effectué la première greffe mondiale d'une main, en 1998, sur le Néo-zélandais Clint Hallam. Deux ans plus tard, il réalisait une nouvelle prouesse avec une greffe bilatérale des mains et avant-bras sur le Français Denis Chatelier.

En 2005, il frappait un nouveau grand coup planétaire en participant à la première greffe partielle du visage (le triangle formé par le nez et la bouche) sur la Française Isabelle Dinoire, défigurée par son chien.

En 2008, Jean-Michel Dubernard avait reçu le prix Medawar qui consacre les contributions exceptionnelles dans le domaine de la transplantation.

Adjoint au maire de Lyon

Adjoint au maire de Lyon de 1983 à 2001, sous les mandats de Francisque Collomb, Michel Noir et Raymond Barre, il fut aussi député du Rhône de 1986 à 2007, sous l'étiquette RPR puis UMP.