Les 5 infos dans le rétro : Carré final de l’euro, obligation vaccinale et féminicide à Bordeaux

ACTU Vous n’avez pas eu le temps de nous lire ce week-end ? Voici notre séance de rattrapage en cinq points

C.P. avec AFP
— 
Marine Le Pen au Congrès du RN
Marine Le Pen au Congrès du RN — Alain ROBERT/SIPA

Vous avez profité de votre week-end pour vous déconnecter ? C’est le moment de vous plonger dans notre résumé de l’actu immanquable de cette fin de semaine.

1. Concertation sous pression sur l’obligation vaccinale

Alors que le Premier ministre Jean Castex doit recevoir à partir de ce lundi les chefs de file du Parlement et des élus locaux pour aborder, entre autres, la question de l’obligation vaccinale des soignants, une centaine de médecins (et non des moindres) a demandé au gouvernement d’agir vite dans une tribune publiée sur le site du Journal du dimanche. Ces experts somment l’exécutif de prendre dès à présent la décision d’obligation vaccinale « pour tout salarié d’un Ehpad ou d’un hôpital » « (s') exposant ou exposant les personnes dont elle est chargée à des risques de contamination au Covid-19 ». Afin d'« éviter une quatrième vague », ils lui demandent « de mettre en œuvre les dispositions nécessaires pour que l’application de cette décision soit effective avant le début du mois de septembre ».

Ces derniers jours, la progression rapide du variant Delta a poussé l’exécutif à relancer ce débat déjà soulevé en mars. Les taux de vaccination ont depuis progressé, mais restent encore insuffisants : 57 % dans les Ehpad, 64 % à l’hôpital selon la Fédération hospitalière de France (FHF). Le ministre de la Santé Olivier Véran leur a fixé mardi un objectif de 80 % « d’ici le mois de septembre », faute de quoi le Covid serait ajouté à la liste légale des vaccins obligatoires pour les soignants – diphtérie, tétanos, poliomyélite, hépatite B. Mais trois jours plus tard, il s’est dit favorable à un calendrier plus resserré : « S’il y a une loi, je souhaite qu’elle soit examinée et adoptée par le Parlement le plus tôt possible, pourquoi pas dès le mois de juillet ».

L’info en plus : Une étude relayée par le site covido-sceptique France-Soir prétend que les vaccins contre le Covid-19 permettent statistiquement de sauver trois vies… pour deux décès. Or ni la méthode, ni les résultats ne sont corrects. La rubrique Fake off de 20 Minutes fait le point par ici.

2. Marine Le Pen confirmée à la tête du RN lors du congrès du parti à Perpignan

Marine Le Pen au Congrès du RN
Marine Le Pen au Congrès du RN - Alain ROBERT/SIPA

Les militants du RN ont tenu ce week-end leur 17e congrès à Perpignan, une semaine seulement après une défaite aux régionales qui les a sonnés. Ce dimanche, le parti a annoncé sans surprise la réélection de Marine Le Pen, seule candidate à sa succession, à la présidence du RN pour un quatrième mandat, qu’elle devrait temporairement quitter à l’automne pour se consacrer à la présidentielle. .

Le numéro deux du RN Jordan Bardella a été le mieux élu au Conseil national («parlement » du parti), devant le maire de Perpignan Louis Aliot, et celui d’Hénin-Beaumont Steeve Briois, sorte de baromètre d’influence au sein du parti.

Samedi, entre 650 et 3.000 personnes ont manifesté contre l’extrême droite dans les rues de la Perpignan, un an après l’élection à la mairie de Louis Aliot (RN). Brandissant des drapeaux catalans, de la CGT ou du NPA, les manifestants, venus de plusieurs départements de la région, ont défilé derrière une banderole proposant de lutter « ensemble contre l’extrême droite », à l’appel d’associations, syndicats ou partis de gauche.

3. Recueillement et colère après un nouveau féminicide à Bordeaux

De très nombreuses personnes se sont rassemblées dimanche devant le domicile de Sandra à Bordeaux, tuée à coups de couteau vendredi.
De très nombreuses personnes se sont rassemblées dimanche devant le domicile de Sandra à Bordeaux, tuée à coups de couteau vendredi. - E.Provenzano / 20 Minutes

Vendredi matin une femme a été retrouvée mortellement poignardée chez elle à Bordeaux. Son ex-conjoint a été déféré ce dimanche « en vue de sa mise en examen du chef d’homicide volontaire par conjoint », a expliqué le Parquet de Bordeaux. Il est soupçonné du meurtre, de son ex-compagne de 31 ans, qu’il n’avait pas le droit de voir. La mère de leur fillette de 4 ans l’avait quitté début janvier, une séparation qu'« il n’acceptait pas », selon la procureure. Le trentenaire, décrit comme dépressif et ayant des problèmes d'« addiction » à l’alcool, avait été interpellé peu après par les policiers du Raid alors qu’il était retranché dans son appartement, à 400 mètres du domicile de la victime. Condamné à six reprises (infractions routières et aux stupéfiants entre 2004 et 2009), l’ex-conjoint ne

Mais depuis le début de l’année, la victime se disait harcelée​ et avait porté plainte à deux reprises à la police, en janvier, puis en mars au parquet pour dénoncer le comportement « obsessionnel » de son ex-compagnon. Entendue à plusieurs reprises par les enquêteurs, la victime affirmait qu'« il rôdait autour de chez elle » et lui envoyait de nombreux messages par SMS ou WhatsApp au sujet de leur séparation et de la garde de leur fille, a relaté la procureure.

L’info en plus : Les parents de la jeune femme retrouvée morte à son domicile vendredi ont participé ce dimanche à un rassemblement en mémoire de leur fille et ont fait part de leur volonté d’obtenir la garde de leur petite fille âgée de quatre ans. Le reportage de notre journaliste à Bordeaux est à lire ici.

4. Une multitude d’entreprises menacées par une cyberattaque géante aux Etats-Unis

Des hackers ont attaqué la société américaine Kaseya juste avant un week-end prolongé pour demander une rançon à potentiellement plus de 1.000 entreprises à travers son logiciel de gestion informatique.

Il est difficile pour l’instant d’estimer l’ampleur de cette attaque par rançoncigiel, ou « ransomware », un type de programme informatique qui paralyse les systèmes informatiques d’une entreprise puis exige une rançon pour les débloquer.

Basée à Miami, Kaseya vend des outils informatiques aux entreprises, dont le logiciel VSA destiné à gérer des réseaux de serveurs, ordinateurs et imprimantes depuis une seule source. Elle revendique plus de 40.000 clients.

Première conséquence directe : une grande chaîne de supermarchés en Suède a dû fermer samedi plus de 800 magasins, ses caisses étant paralysées par l’attaque.

5. Le tableau des demi-finales de l’Euro 2021 enfin connu

Le match Ukraine-Angleterre a été marqué par un incident technique.
Le match Ukraine-Angleterre a été marqué par un incident technique. - Just Pictures/Sipa USA/SIPA

Le stade de Wembley dans la banlieue de Londres accueillera en début de semaine les demi-finales de l’Euro : après le duel Italie-Espagne mardi, c’est le face-à-face Angleterre-Danemark qui clôturera mercredi le carré final.

L’Angleterre, qui s’est qualifiée samedi soir après avoir balayé l’Ukraine 4-0, rêve encore de monter sur le trône, à domicile, 55 ans après son dernier trophée.

L’info en plus : Une équipe vous manque et l’Euro est dépeuplé ? Pas tout à fait à en croire nos lecteurs fans des Bleus. Une semaine après l’élimination de la France face à la Suisse, vous êtes nombreux à suivre malgré tout le grand rendez-vous du foot européen. Les internautes nous racontent leur euro sans les Bleus par ici.