Un bébé couvert de tatouages aux Etats-Unis ? Gare au canular, ils ne sont que temporaires

FAKE OFF La vidéo d’un enfant de six mois, tatoué sur l’ensemble de son corps, a suscité de vives réactions sur les réseaux sociaux. Les tatouages sont éphémères, rassure sa mère

T.H.
— 
Planches de tatouages vintage
Planches de tatouages vintage — Libre de droit
  • Plusieurs lecteurs de 20 Minutes ont demandé à la rubrique Fake Off de vérifier l'authenticité d’une vidéo montrant un bébé en train se faire tatouer.
  • Les images, réalisées à l’occasion du sixième mois de l’enfant, ne sont qu’une mise en scène, assure sa mère, qui a indiqué à Reuters que ces tatouages étaient éphémères.

Un enfant d’à peine six mois pourrait-il réellement être tatoué de la tête aux pieds ? Plusieurs lecteurs de 20 Minutes ont demandé à la rubrique  Fake Off de vérifier l’authenticité d’une vidéo virale montrant un bébé en pleine séance de tatouage, chaîne en or autour du cou et bracelet au poignet.

Relayées sur Instagram par le compte «  @vamsovideo » (290.000 abonnés), ces images, vraisemblablement filmées aux Etats-Unis​, ont suscité l’indignation chez de nombreux internautes, qui ont qualifié la séquence de « dégueulasse », voire de « scène de torture ». Car sous l’aiguille du tatoueur, le bambin est en pleine crise de larmes.

Les tatouages du jeune Treylin, six mois, ne sont en réalité qu'éphémères (Capture d'écran)
Les tatouages du jeune Treylin, six mois, ne sont en réalité qu'éphémères (Capture d'écran) - T.H.

On vous rassure, aussi choquante que puissent sembler ces images, il s’agit d’un canular : les tatouages de ce bébé, dignes d’un rappeur américain, ne sont que temporaires.

FAKE OFF

La vidéo originale a été postée par Shemeka Morris, la mère du jeune Treylin, six mois, sur Facebook et Instagram les 19 et 20 juin derniers. Contactée par l’agence de presse  Reuters, elle a expliqué que les dessins visibles sur le corps de son fils n’étaient que temporaires, à la manière de ces décalcomanies disponibles à l’achat sur Amazon. « Je pensais que je n’étais qu’une mère se montrant créative et pensant en dehors des sentiers battus », a-t-elle commenté auprès de Reuters, surprise de l’indignation qu’a provoquée sa vidéo, également publiée sur YouTube.

Shemeka Morris, résidant à Belle Glade, en Floride, a expliqué qu’elle immortalisait chaque nouveau mois d’existence de son fils en réalisant une photo à thème. Passionnée de tatouages, c’est donc autour de cette thématique qu’elle a décidé de fêter le sixième mois de son fils. Si certains internautes ont rapidement compris qu’il s’agissait d’une vidéo et de clichés à caractère humoristique, d’autres « ont menacé d’appeler la police et ont dit que ce [qu’elle avait fait] était abusif et négligeant », rapporte-t-elle.

Ce n’est pas la première fois que des Américains créent la polémique sur la question du tatouage de leurs enfants. En 2016, une mère de l’Etat de New York était ainsi poursuivie pour avoir fait tatouer – ce n’était cette fois pas un canular – l’inscription « Ride or Die » et un éclair sur les mains de ses fils de douze et treize ans. En 2018, une femme originaire de l’Ohio était quant à elle placée en garde à vue pour avoir filmé son fils de 10 ans en train de se faire tatouer sans aucun respect des consignes d’hygiène.