20 Minutes : Actualités et infos en direct
SURPOPULATIONLa population carcérale toujours en hausse avec 66.591 détenus au 1er juin

Prisons : Avec 66.591 détenus au 1er juin, la hausse de la population carcérale se poursuit

SURPOPULATIONAu 1er juin, le nombre de prisonniers s’élevait à 66.591 pour 60.794 places opérationnelles
Dans une prison (illustration)
Dans une prison (illustration) - KONRAD K./SIPA / SIPA
20 Minutes avec agences

20 Minutes avec agences

En un an, la population carcérale a augmenté de 14,6 % et la hausse se poursuit. Le nombre de personnes incarcérées dans les prisons françaises a en effet de nouveau augmenté en mai. Au 1er juin 2021, on comptait 66.591 détenus pour 60.794 places opérationnelles, selon les données statistiques du ministère de la Justice.

Cela représente une hausse de 1,8 % par rapport au mois précédent où le nombre de prisonniers s’élevait à 65.384.

908 détenus dorment sur un matelas au sol

La densité carcérale dans les 188 établissements pénitentiaires de France métropolitaine et d’outre-mer s’établit, elle, à 109,5 % contre 108 % au 1er mai. Elle est de 128,6 % dans les maisons d’arrêt, où sont incarcérés les détenus en attente de jugement et ceux condamnés à de courtes peines. A la Roche-sur-Yon et à Tarbes, la densité carcérale atteint respectivement 210,3 % et 200 %.

Par ailleurs, au 1er juin, 908 détenus étaient contraints de se contenter d’un matelas posé au sol. Et parmi les personnes incarcérées, 28,8 % (soit 19.168) sont des prévenus détenus dans l’attente de leur jugement.

Le Covid avait fait chuter la population carcérale

La surpopulation carcérale est régulièrement épinglée. En janvier 2020, la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) a ainsi condamné la France pour les conditions de détention dans les prisons surpeuplées, recommandant de prendre des mesures face à ce « problème structurel » .

L’épidémie de coronavirus avait fait drastiquement chuter la population carcérale. En raison d’entrées en détention en baisse et des mesures de libération anticipée, le taux d’occupation moyen des prisons était passé au printemps 2020 sous le seuil des 100 %. Mais depuis septembre 2020, et la reprise à plein régime de l’activité judiciaire, le nombre de détenus ne cesse de grimper.

Sujets liés