Rhône : Une cinquantaine d’élèves reconvoqués à la suite de la perte de copies de bac pro

BIS REPETITA Les candidats concernés viennent du lycée Bel-Air de Belleville-en-Beaujolais et des MFR de Villié-Morgon et de Charentay

20 Minutes avec AFP
— 
Une épreuve du baccalauréat (illustration).
Une épreuve du baccalauréat (illustration). — KONRAD K./SIPA

Une cinquantaine de candidats de plusieurs filières bac pro du Rhône vont devoir se replonger malgré eux dans les révisions. Ils sont en effet appelés à repasser une épreuve après « la perte » de leur copie au cours de leur transport vers le centre de correction. Cette décision indigne élèves et parents.

« Ça fait un an et demi que nos scolarités souffrent des conséquences de la crise sanitaire et le jour des résultats, on nous apprend ça ! », ne décolère pas Manuela Bergougnoux, 17 ans et demi, en Terminale Services aux personnes et territoires à la MFR de Charentay. Elle et quinze autres élèves de sa classe vont devoir repasser l’épreuve technique dite « E5 », sur laquelle ils avaient composé le 8 juin dernier. Cette matière, qui regroupe de la biologie, du service économique et social, mais aussi de la gestion est assortie d’un coefficient important.

Un « sujet de secours »

Au total, les élèves de trois établissements du Beaujolais sont concernés : le lycée Bel-Air de Belleville-en-Beaujolais et les MFR de Villié-Morgon et de Charentay. Ils ont appris jeudi et vendredi qu’ils étaient reconvoqués pour une épreuve écrite sur un « sujet de secours ». Le mail était assorti d’une lettre de la mission interrégionale des examens, dans laquelle l’administration informe les candidats et leurs parents de « la perte de 54 copies d’examen par l’entreprise chargée de leur acheminement entre le centre d’écrit et de correction ».

Interrogé par le journal Le Progrès, le chef de la mission estime que la décision de faire replancher les élèves permettra que tous « aient un examen de la même valeur ». Le fonctionnaire assure par ailleurs que les résultats seront transmis le jour même aux élèves afin que ceux devant aller au rattrapage puissent s’y préparer.