C’est l’heure du BIM : Les Bleus 1er, La Poste reprend la main pour le second tour et « Help » de Britney Spears

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu’il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d’information matinal (BIM)

X.M.

— 

Kylian Mbappé, Didier Deschamps et Paul Pogba, à la fin du match contre le Portugal le 23 juin 2021 à Budapest.
Kylian Mbappé, Didier Deschamps et Paul Pogba, à la fin du match contre le Portugal le 23 juin 2021 à Budapest. — Laszlo Balogh/AP/SIPA

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap pour vous aider à y voir plus clair.

Les Bleus concèdent le nul contre le Portugal mais finissent premiers du groupe F

Alors que l’équipe de France était déjà qualifiée pour les 8es de finale de l’Euro 2021 avant même le dernier match de la première phase, il restait encore à connaître son classement. Avec un nul mercredi soir (2-2) contre le Portugal, les hommes de Didier Deschamps terminent à la première place du groupe F. Ils retrouveront au prochain tour la Suisse. Notre envoyé spécial à Budapest, William Pereira, analyse pour vous ce beau match de football où les Bleus n’ont certes pas toujours brillé.

La Poste reprend à Adrexo une partie de la distribution des plis électoraux

Le gouvernement va pouvoir un peu souffler au sujet de la polémique déclenchée par les ratés de l’acheminement des courriers du premier tour des régionales. La Poste va en effet reprendre les choses en main. La distribution de cinq millions de plis de propagande électorale confiés à l’origine à la société Adrexo va finalement revenir sous la responsabilité du groupe postal. Chacun reconnaissant en partie ses erreurs et ses lacunes, la décision a été prise « à la demande de la société Adrexo, et après accord du ministère de l’Intérieur », indique par ailleurs le groupe public.

Le cri du cœur de Britney Spears pour retrouver le contrôle de sa vie

Britney Spears aura attendu 13 ans pour s’exprimer. Mercredi, la chanteuse a supplié une juge de lever la tutelle qui lui a été imposée depuis 2008 à la suite de troubles psychologiques, et qui la prive de son pouvoir décisionnaire et de son autonomie. Sa prise de parole était surtout particulièrement attendue. Croulant sous les requêtes de connexion de journalistes et de fans du mouvement #FreeBritney, le site Web de la cour supérieure de Los Angeles, qui proposait un flux audio de l’audience, n’a pas résisté. Reste maintenant à la star de formaliser sa demande et à la justice de faire son choix.