« Les personnes âgées vivent trop longtemps… » L'histoire de cette fausse citation de Christine Lagarde, qui traverse le temps et les langues

FAKE OFF L’ancienne patronne du FMI aurait déclaré que « les personnes âgées vivent trop longtemps », une situation qui présenterait « un risque pour l’économie mondiale ». Ce texte circule dans plusieurs langues depuis près de dix ans

Mathilde Cousin

— 

Christine Lagarde à Washington, le 13 avril 2019.
Christine Lagarde à Washington, le 13 avril 2019. — Jose Luis Magana/AP/SIPA
  • Christine Lagarde aurait déclaré : « Les personnes âgées vivent trop longtemps et il y a un risque pour l'économie mondiale. Il faut faire quelque chose, rapidement ! »
  • Cette fausse citation circule depuis 2012 au moins en espagnol.

Comment une fausse citation, qui circule depuis au moins 2012 sur les réseaux sociaux, est-elle toujours vivace près de dix ans plus tard ? Celle-ci vise Christine Lagarde et le FMI. L’ancienne directrice du Fonds monétaire international aurait déclaré : « Les personnes âgées vivent trop longtemps et il y a un risque pour l’économie mondiale. Il faut faire quelque chose, rapidement ! »

Il n'y a pas de traces de tels propos de Christine Lagarde.
Il n'y a pas de traces de tels propos de Christine Lagarde. - Capture d'écran Twitter

Problème : On ne trouve nulle part trace d’une telle déclaration de Christine Lagarde, aujourd’hui dirigeante de la Banque centrale européenne. Un porte-parole de la BCE a expliqué à nos confrères espagnols de Maldita et de l'AFP que Christine Lagarde n’a pas tenu ces propos.

Un texte qui circule depuis au moins 2012

D’après nos recherches, cette fausse citation circule depuis au moins avril 2012. Elle semble avoir émergé en Amérique Latine. Sur Twitter, des internautes hispanophones l'attribuaient dans un premier temps au FMI, qui était alors dirigé par Christine Lagarde.

En ce mois d’avril 2012, un rapport de l’organisme international fait la une de la presse, y compris hispanophone. L’organisme international se penche sur les conséquences financières de l’espérance de vie. Pour y faire face, l’organisme propose plusieurs pistes, dont celle d’un départ à la retraite plus tardif. Ses économistes notent également qu' « il pourrait être nécessaire de réduire les prestations » de retraite si l’âge de départ ou la durée de cotisation ne sont pas augmentés.

Toutefois, nulle trace de la citation dans ce document, ni dans son résumé.

En juillet 2012, le texte se retrouve directement attribué à Christine Lagarde sur un blog espagnol d’extrême-gauche. La fausse déclaration s’y trouve sous forme de mème parodique, un montage qui appose ce texte inventé à une photo de Christine Lagarde. Cette forme fait florès sur Internet et continue de circuler jusqu’en 2021.

Rapidement, le texte se diffuse dans d’autres langues : en juillet 2012, on en trouve la trace sur un blog brésilien. Un premier internaute la fait circuler, en partie tronquée, en français en 2014 sur Twitter.

Quatre ans plus tard, elle fait florès anglais et italien. Un blog américain la relaie alors, ajoutant que la citation serait extraite d’une « note » confidentielle, retrouvée dans une poubelle par un haut fonctionnaire de la Commission européenne. L’année suivante, la fausse citation se retrouve également en russe et en allemand.

D’un pays à l’autre, d’une langue à l’autre, le texte fait des allers-retours entre différentes sphères d’Internet : réseaux sociaux, forums, blogs, tribunes publiées sur des sites d’infos, et même tracts. Elle se dote d’un vernis de légitimité en 2015 en se retrouvant dans les pages d'opinion de certains sites d’infos d’Amérique latine et se retrouve en France comme argument dans un tract contre la réforme des retraites.

Ce schéma n’est pas unique : d’autres supposées citations franchissent aisément les frontières et les langues, bien que n’étant pas authentiques.