Finistère: Un jeune homme de 18 ans poignardé à mort, les agresseurs recherchés

ENQUETE D'après la presse locale, trois personnes seraient activement recherchées

C.A. avec AFP

— 

Illustration d'un véhicule de gendarmerie, ici en Ille-et-Vilaine.
Illustration d'un véhicule de gendarmerie, ici en Ille-et-Vilaine. — C. Allain / 20 Minutes

Il venait d'avoir 18 ans. Lundi, un jeune homme est décédé à Carantec, non loin de Morlaix, dans le Finistère. La victime aurait été poignardée en pleine rue aux alentours de 17 h, rapporte une source proche du dossier. A l’arrivée des pompiers, le jeune homme était toujours en vie. «Le SAMU a été appelé vers 17h par une personne qui venait de voir s'effondrer devant lui en pleine rue un homme victime d'une blessure», indique le colonel Nicolas Duvinage, commandant du groupement de gendarmerie du Finistère. D'importants moyens de secours ont été déployés mais «la victime est décédée sur place», ajoute la gendarmerie, qui précise qu'elle avait une «plaie très importante et très nette au niveau du thorax».

Trois individus masculins d'une vingtaine d'années seraient recherchés. «Il s'agit d'un signalement extrêmement incomplet et parcellaire», a souligné Le colonel Duvinage. Lundi soir, le quartier de la Grève Blanche avait été bouclé, afin de laisser les techniciens de l’identification criminelle travailler. Tout juste âgée de 18 ans, la victime habitait la commune, tranquille cité balnéaire.

C’est dans la rue François-de-Kermenguy que le drame se serait noué. On ignore pour l’heure les circonstances du drame. Une enquête a été ouverte et confiée à la brigade de recherches de Plourin-lès-Morlaix.