Coronavirus : Autotests sur les plages, « tracing rétrospectif »... La stratégie de lutte évolue cet été

EPIDEMIE Le ministre de la Santé a ainsi dévoilé au « JDD » le dispositif de prévention anti-Covid qui sera déployé cet été

Marion Pignot

— 

La fin du masque obligatoire en extérieur sur la promenade des Anglais, à Nice.
La fin du masque obligatoire en extérieur sur la promenade des Anglais, à Nice. — LIONEL URMAN/SIPA

« Avec 2.000 à 3.000 cas par jour, ce n’est plus le virus qui nous traque mais nous qui le traquons », assure Olivier Véran ce dimanche dans un entretien accordé au JDD. Le ministre de la Santé a ainsi dévoilé à l’hebdomadaire du dimanche le dispositif de prévention qui sera déployé cet été afin de continuer à lutter contre la pandémie de coronavirus.

Selon le JDD, le dispositif destiné à « tester-tracer-isoler » les cas positifs de Covid-19 va continuer à évoluer cet été pour devenir une troisième version du programme gouvernemental : « tester-alerter-protéger ». Une adaptation « rendue possible par l’actuelle décrue épidémique », avance l’hebdomadaire.

Environ 500.000 tests à réaliser soi-même livrés aux préfectures

« Nous allons multiplier les dépistages collectifs par autotest. Il ne s’agit pas de remplacer les tests PCR ni les tests antigéniques mais d’ajouter une maille supplémentaire à notre filet », explique ainsi Olivier Véran, assurant que plusieurs millions de ces kits seront présents « partout » sur les lieux de villégiatures cet été. Et le ministre de préciser : « Ils devraient être distribués gratuitement sur les plages, dans les campings, les hôtels ou les salles de sport. »

Selon le JDD, environ 500.000 tests à réaliser soi-même ont été livrés aux préfectures à destination des publics précaires et d’autres stocks d’Etat doivent alimenter certains employeurs des secteurs publics et privés.

L’exécutif, va « s’appuyer sur des référents Covid, formés pour accompagner la population (…) sur les lieux de vacances, dans les campings, les colonies ». En cas de contamination, ces 2.000 « médiateurs lutte anti-Covid » seront capables, selon Olivier Véran, de « réaliser des tests, des enquêtes sanitaires ou de fournir une aide à l’isolement à domicile en secondant les brigades de l’Assurance maladie ».

Lutter contre l’émergence du « très très contagieux » variant Delta en France.

Coté stratégie de traçage, le gouvernement va mettre en place « à partir de début juillet et après des expérimentations » un « tracing rétrospectif à la japonaise beaucoup plus efficace », annonce Olivier Véran. Selon le JDD, « une enquête approfondie sera aussi systématiquement effectuée en amont pour savoir qui a infecté [une personne testée positive au Covid-19] et dans quelles circonstances ».

Enfin, si une personne contaminée par le variant Delta refuse de répondre aux équipes de l’Assurance maladie ou de respecter les consignes de mise à l’abri, « une alerte sera faite aux préfets » qui pourront « prendre des mesures d’isolement », conclut Olivier Véran, qui conclut en rappelant que le gouvernement veut ainsi lutter contre l’émergence du « très très contagieux » variant Delta en France.