Lyon : Encore plus d’embouteillages depuis le déconfinement qu’en 2019

CIRCULATION Selon les chiffres publiés par TomTom, le taux de congestion à Lyon est en forte hausse depuis le début du mois de mai et la première phase de déconfinement. Il se révèle même supérieur à celui enregistré en 2019

C.G.

— 

Un embouteillage sur l'autoroute A7 à Lyon.
Un embouteillage sur l'autoroute A7 à Lyon. — PHILIPPE DESMAZES / AFP

À Lyon, le taux de congestion, qui mesure le niveau d’embouteillages d’une agglomération en fonction de la hausse des temps de parcours, connaît une forte hausse depuis la première phase de déconfinement du 3 mai.

Selon les chiffres communiqués ce jeudi par TomTom, le taux actuel dépasse celui enregistré sur l’année 2019 à la même période. Il a même augmenté de 20 % en moyenne. La circulation avait, par ailleurs, fortement ralenti durant toute la période du troisième confinement puisque le taux de congestion observé était deux fois inférieur « à la normale ».

Circulation difficile les week-ends également

Le trafic aux heures de pointe est à nouveau difficile. Au cours des 15 derniers jours, il a systématiquement dépassé le pic moyen des journées équivalentes de 2019. Par exemple, sur trajet type Ecully-Part-Dieu, le temps de parcours moyen entre 17 heures et 18 heures était de d’environ 29 minutes. Soit près de 3 minutes de plus qu’en juin 2019. Et 19 minutes de plus qu’au mois d’avril dernier. Et ce n’est pas mieux lors des week-ends. Là encore, le taux de congestion a pu tutoyer les 30 % alors qu’il était de 22 % sur des samedis « ordinaires ».