Déconfinement à Rennes : La retransmission des matchs de l’Euro interdite en terrasse

LE FOOT A LA MAISON Pour éviter les attroupements, la ville de Rennes a interdit aux bars et aux restaurants de diffuser les matchs de l’Euro en extérieur

Jérôme Gicquel

— 

Illustration de supporters de foot en terrasse.
Illustration de supporters de foot en terrasse. — PHILIPPE DESMAZES / AFP
  • Les cafés rennais pourront toutefois diffuser les rencontres à l’intérieur, à condition de respecter le protocole sanitaire et le couvre-feu de 23 heures.
  • La mesure semble plutôt bien acceptée par les patrons de bars qui redoutent plus que tout la pagaille.

Avec le beau temps et le décalage du couvre-feu à 23 heures, les terrasses risquent d’être blindées ces prochains jours à Rennes. Le coup d’envoi de l’Euro de football vendredi promettait également de chaudes soirées animées dans les bars et les restaurants de la capitale bretonne. Mais il n’en sera rien, tout du moins jusqu’au 30 juin. Peut-être encore échaudée par les débordements survenus le 19 mai pour la réouverture des terrasses, la municipalité rennaise a effet décidé d’interdire la diffusion des matchs en extérieur.

La ville se justifie en expliquant que « les rassemblements sur la voie publique sont toujours limités à 10 personnes au maximum » et que « les matchs de foot sont propices aux attroupements », souligne Cyrille Morel, l’adjoint chargé de la Sécurité civile et de la vie nocturne. En l’absence d’un cadre spécifique défini pour la durée de la compétition, la ville de Rennes a donc décidé de prendre les devants. Contrairement à d’autres villes comme Lyon par exemple, elle ne délivrera donc aucune autorisation aux patrons de bars et de restaurants souhaitant installer un écran sur leur terrasse.

Faire partir les clients avant la fin du match

La mesure vise bien sûr à éviter la pagaille. Mais aussi à faire respecter le couvre-feu de 23 heures, en vigueur jusqu’au 30 juin. « Avec un match débutant à 21 heures, on peut tabler sur une fin de partie vers 22h45, souligne Cyrille Morel. Mais à cette heure, les gérants devront déjà avoir rangé leur terrasse. Cela paraît donc très compliqué de dire aux clients de partir avant la fin du match. »

Pour les rencontres programmées à 15 heures et 18 heures, il n’y aura pas là non plus de dérogation. Pour assister à l’Euro, les supporters devront se contenter de leur canapé ou alors assister aux rencontres à l’intérieur des troquets. « Rien n’empêche les gérants de diffuser le match dans leur établissement à condition de respecter les règles sanitaires et le couvre-feu », précise Cyrille Morel.

« Pas le moment de faire n’importe quoi »

Chez les patrons de bars rennais, la décision de la mairie semble bien acceptée. « Cela peut-être embêtant pour certains mais il n’y a rien d’illogique », estime Maxime Samson, à la tête du P’tit Vélo. « Car on sait très bien comment cela se passe quand il y a un match de foot, poursuit-il. Si on le met en terrasse à l’extérieur, les gens vont se regrouper dans la rue avec un verre à la main. Je sais que certains vont quand même le faire mais ce n’est vraiment pas le moment de faire n’importe quoi alors que l’activité reprend tout doucement. »

A partir du 30 juin, avec la levée du couvre-feu et des jauges dans les cafés et restaurants, la ville de Rennes pourrait toutefois revoir sa position et autoriser la diffusion des phases finales en terrasse. Cela dépendra bien sûr de la situation sanitaire mais aussi du parcours des Bleus, qui espèrent réaliser le doublé Coupe du Monde-Euro.