Déconfinement : Qu’est-ce qui change ce mercredi pour cette troisième étape ?

OUVERT Couvre-feu, piscines, salles des restaurants, salles de sport… beaucoup de choses changent ce mercredi

20 Minutes avec AFP

— 

A Belle-île aussi, l'intérieur des bars et restaurants vont rouvrir.
A Belle-île aussi, l'intérieur des bars et restaurants vont rouvrir. — LOIC VENANCE / AFP

Reprendre le sport en salle ou la natation en piscine couverte, déguster son café à l’intérieur en cas de pluie ou aller au bowling… tout ceci redevient possible ce mercredi, après sept mois de privations dues à l’épidémie de Covid-19. Trois semaines après la réouverture des terrasses, des cinémas et musées et des commerces spécialisés avec des jauges réduites, c’est la deuxième étape du déconfinement, avec en prime un couvre-feu qui passe à 23 heures au lieu de 21 heures. Cela permettra notamment aux spectateurs de profiter des matchs nocturnes du tournoi de Roland-Garros.

A partir de ce mercredi, les cafés et restaurants peuvent à nouveau accueillir du public en intérieur, à 50 % de leur capacité, ce qui permettra à bon nombre de petits établissements dépourvus de terrasse ou d’une taille insuffisante pour être rentable, de rouvrir. Ils doivent tenir, à l’instar des salles de sport, un cahier de rappel pour recontacter les clients en cas de contamination. En parallèle, les terrasses des cafés, restaurants et hôtels peuvent rouvrir complètement avec comme seule limite des tablées de six personnes au maximum.

Situation prochainement réexaminée pour les discothèques

La relance du secteur de l’hôtellerie-restauration aura un impact important sur l’économie du pays, avec plus d’un million d’emplois en jeu. Même si la clientèle étrangère fait encore défaut. Contrairement aux discothèques dont la situation sera réexaminée le 21 juin, parcs d’attractions, casinos et centres de thalassothérapie font aussi partie des heureux élus de la deuxième phase, avec des protocoles sanitaires stricts. Au bureau, le télétravail est assoupli, tout comme les règles dans les cantines et pour les pots entre collègues.

La jauge des cinémas, musées, théâtres monte à 65 % de la capacité initiale, près du double de ce qui est autorisé depuis le 19 mai (35 %) avec un maximum de 5.000 personnes. Mêmes limites de fréquentation et jauge pour les festivals autorisés uniquement en configuration assise et en plein air. Ce sera le cas de la Fête de la musique du 21 juin, mais sans les performances impromptues au coin de la rue, les mini-concerts dans les bars ou restaurants, et les rassemblements de plus de 10 personnes, prohibés.

Emmanuel Macron appelle les Français à rester « prudents »

Salons professionnels et foires peuvent reprendre dans la limite des 5.000 visiteurs et moyennant un pass sanitaire (tests négatifs ou vaccination) au-dessus de 1.000 entrées. Les centres sportifs et gymnases, tout comme les bowlings et salles de jeux, sont désormais assujettis à une jauge de 50 %, les cours de danse pour adultes peuvent redémarrer avec une limite de 35 % de la capacité mais la boxe, comme tous les sports de contact, ne reste praticable qu’à l’extérieur.

Il faudra attendre le 30 juin pour la fin du couvre-feu, des jauges dans les bars, restaurants et espaces culturels, et des limitations aux rassemblements en extérieur même si les festivals conserveront une jauge de 4 m2 par festivalier et le pass sanitaire au-delà des 1.000 personnes accueillies. A condition que la situation sanitaire continue de s’améliorer, a averti mardi, le président Emmanuel Macron, qui a appelé les Français à rester « prudents » et à se faire vacciner à tour de bras, en prenant au besoin leur bâton de pèlerin pour convaincre famille, amis ou connaissances.