Saint-Malo : Trop cher… La ville abandonne son projet de musée maritime

A L'EAU Le cabinet d'architecte évoque «une situation exceptionnelle de pénurie et de flambée des prix des matières premières»

Camille Allain

— 

Le musée maritime devait être construit sur les quais de Saint-Malo.
Le musée maritime devait être construit sur les quais de Saint-Malo. — Kengo Kuma & Associates

C’est un peu la mauvaise surprise de ce début de mandat. A Saint-Malo, l'ambitieux projet de musée maritime est tombé à l’eau. La décision a été dévoilée ce mardi lors d’une conférence de presse donnée par le maire de la ville Gilles Lurton. Annoncée en grande pompe par l’ancien maire Claude Renoult, la construction de ce bâtiment qui devait devenir l’un des emblèmes de la cité corsaire n’aura finalement jamais lieu. La raison ? Le coût du projet, évidemment. Estimé à 13 millions d’euros, le musée de la mer avait dans un premier temps perdu un étage, tout en voyant son prix grimper à 15 millions.

Même à ce tarif, le projet imaginé par le cabinet d’architectes Kengo Kuma n’avait pas trouvé preneur. Un, puis deux, puis trois appels d’offres avaient été lancés mais il semblait impossible de faire rentrer le chantier dans le budget. « Le cabinet d’architectes a lui-même précisé que le projet, même modifié, ne rentrerait pas dans le coût d’objectif », a fait savoir la ville dans un communiqué. Une déclaration que le cabinet d’architecte Kengo Kuma conteste. «Le groupement a toujours eu l’espoir de faire aboutir ce projet dans les coûts objectifs définis avec la ville en phase de préparation des dossiers de consultation des entreprises. Auquel cas, nous aurions pu travailler avec elle pour trouver des solutions». Et précise que «la situation exceptionnelle de pénurie et de flambée des prix des matières premières», a également fait grimper la note.

Un coût global à plus de 45 millions d’euros !

Sollicitée, la Direction régionale des finances publiques a déconseillé à la ville de se lancer dans le projet de musée d’histoire maritime (MHM). Le coût du seul bâtiment avait été réévalué à 22 millions d’euros. « Soit un coût global dépassant les 45 millions d’euros si on y ajoute la muséographie, les réserves ainsi que tous les mobiliers et matériels », précise la municipalité. « La ville de Saint-Malo ne peut pas se permettre d’augmenter de manière substantielle le budget qui lui est alloué ».

Dans son communiqué, Gilles Lurton précise que le projet de musée pourrait voir le jour ailleurs, dans une configuration moins onéreuse.