Dordogne : Les jours du forcené arrêté par le GIGN ne sont plus en danger

ENQUETE Une expertise médicale a été demandée par le Parquet de Périgueux

20 Minutes avec AFP

— 

Terry Dupin a été grièvement blessé à la gorge par un tir de riposte du GIGN, après une traque de 36 heures
Terry Dupin a été grièvement blessé à la gorge par un tir de riposte du GIGN, après une traque de 36 heures — LE LARDIN-SAINT-LAZARE, FRANCE

L’état de santé de l’ex-militaire Terry Dupin, grièvement blessé à la gorge lors de son interpellation le 31 mai en Dordogne, à l'issue d'une longue traque après l’agression de son ex-compagne, est « en voie d’amélioration », selon le parquet de Périgueux.

« Terry Dupin est toujours hospitalisé mais ce que l’on peut dire aujourd’hui, c’est que son état est en voie d’amélioration et que son pronostic vital n’est plus engagé », a déclaré à la presse la procureure de la République de Périgueux, Solène Belaouar.

Une expertise médicale attendue

Pour autant, « son état de santé ne permet toujours pas de l’entendre ni de le placer en garde à vue », a-t-elle ajouté. Une expertise médicale a été demandée « pour faire le point sur son état de santé, ce qui permettra de prendre des décisions sur la suite de la procédure », a précisé la procureure.

Le 30 mai, l’ex-militaire de 29 ans avait pris la fuite dans une zone boisée et difficile d’accès du Lardin-Saint-Lazare après avoir agressé son ancienne compagne et l’ami de celle-ci. Il avait été grièvement blessé lors de son interpellation 36 heures plus tard, atteint à la gorge par un tir de riposte des gendarmes du GIGN sur lesquels il avait tiré à plusieurs reprises.

Les opérations pour retrouver cet homme déjà condamné quatre fois pour des violences contre son ex-conjointe, avaient mobilisé pendant trente-six heures plus de 300 gendarmes et membres du GIGN appuyés par des hélicoptères et engins blindés.