C’est l’heure du BIM : Emmanuel Macron en tournée, crime organisé piégé et Jean-Luc Mélenchon contre Papacito

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu’il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d’information matinal (BIM)

X.M.

— 

Emmanuel Macron lors d'un échange avec les habitants de Martel dans le Lot, le 3 juin 2021.
Emmanuel Macron lors d'un échange avec les habitants de Martel dans le Lot, le 3 juin 2021. — PATRICK BERNARD-POOL/SIPA

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap pour vous aider à y voir plus clair.

Macron ce mardi à Valence avec des restaurateurs

A un an de la présidentielle, Emmanuel Macron continue son tour de France. Après le Lot la semaine dernière, le chef de l’Etat échangera ce mardi dans la Drôme avec des restaurateurs. Pour cela, il se rendra au lycée hôtelier de Tain l’Hermitage, puis déjeunera « avec des acteurs de la gastronomie locale et nationale » à Valence, ville où officie notamment la cheffe triplement étoilée Anne-Sophie Pic. A la veille de la réouverture des salles de restaurant et des bars, le président compte ainsi « échanger avec des restaurateurs et des représentants de l’ensemble de la filière, et valoriser leur savoir-faire après plusieurs mois de fermeture, alors que s’ouvre à partir de cet été l’année de la gastronomie ».

Le FBI a piégé des milliers de criminels avec un faux téléphone sécurisé

Le crime organisé est un peu sonné ce mardi matin. Des centaines de personnes ont été arrêtées à travers le monde au cours d’un gigantesque coup de filet initié par la police australienne. Les criminels présumés se croyaient protégés en communiquant avec des smartphones qu’ils pensaient sécurisés. Mais la messagerie chiffrée baptisée AN0M était en fait un cheval de Troie créé par le FBI. Digne d’un roman d’espionnage, l’opération a pour nom de code Ironside.

Jean-Luc Mélenchon va signaler au procureur la vidéo du youtubeur Papacito

Pris dans une polémique depuis dimanche après avoir lié terrorisme et élection présidentielle, Jean-Luc Mélenchon semble avoir trouvé un contre-feu. Le leader des Insoumis dénonçant un « appel au meurtre », a annoncé lundi porter plainte après la publication par un youtubeur à succès d’une vidéo mettant en scène une attaque armée fictive contre un électeur de LFI. Drapeau tricolore en arrière-plan, Jean-Luc Mélenchon dans une intervention en direct vidéo a adopté un ton particulièrement grave et ému pour dénoncer la vidéo postée dimanche par « Papacito ». Dans celle-ci le vidéaste déclare : « il y a 6 % de gens qui votent pour le parti de Jean-Luc Mélenchon dans ce pays, peut-être qu’ils seront démunis s’il se passe quelque chose de pas prévu dans les années prochaines ».