Morbihan : L’adolescent qui a tué son père décrit comme violent a diffusé le meurtre en vidéo

HOMICIDE D’après ses déclarations, le jeune homme de 17 ans aurait poignardé son père en pleine nuit à Ploeren

Camille Allain
— 
Illustration d'une patrouille de gendarmerie ici aux abords de Rennes.
Illustration d'une patrouille de gendarmerie ici aux abords de Rennes. — C. Allain / 20 Minutes

Il a visiblement débarqué en pleine nuit, au domicile de son père, à Ploeren, près de Vannes (Morbihan). Rentrant d’une fête et sous l’empire de l’alcool, un adolescent de 17 ans est soupçonné d'avoir poignardé mortellement son père dans la nuit de samedi à dimanche. C’est le mis en cause qui a appelé les gendarmes vers 23h30 pour les alerter qu’il venait de tuer son père. D’après le procureur de la République de Vannes, le jeune homme aurait filmé la scène du crime et l’aurait diffusée sur les réseaux sociaux, l’adressant à une quarantaine de destinataires.

Le drame s’est noué au domicile familial. Depuis quelques semaines, le père y vivait seul. Son épouse et ses deux enfants avaient quitté les lieux, après une plainte pour des faits de violences conjugales. Ce sont les coups répétés du père qui aurait poussé le jeune homme à agir de la sorte. « En l’état de ses déclarations, le mineur a expliqué avoir voulu mettre un terme au comportement agressif et violent de son père sur fond de problématique alcoolique et à la souffrance que ce comportement engendrait pour sa famille », précise le procureur François Touron. Ce dernier précise qu’une enquête pénale avait été ouverte le 12 mai 2021 par la gendarmerie à la suite de la plainte de l’épouse de la victime.

Il aurait réveillé son père pour le tuer

Le soir du drame, les gendarmes ont découvert le corps sans vie de la victime « qui présentait de multiples blessures par arme tranchante ». L’auteur présumé, « dans un état d’alcoolisation important », a reconnu avoir volontairement tué son père. Il se serait présenté seul au domicile, se serait muni de deux couteaux dans la cuisine et aurait réveillé son père avant de le blesser mortellement. « L’autopsie a confirmé que la victime était décédée des suites d’une hémorragie massive consécutive à des blessures multiples par arme tranchante », explique le parquet.

Samedi soir, les services techniques de la gendarmerie ont également dû gérer le retrait de la vidéo postée sur les réseaux sociaux par le mis en cause. D’après les enquêteurs, l’adolescent aurait diffusé une vidéo de la scène de crime « sitôt les faits commis ». Une quarantaine de destinataires l’auraient reçue. Une cellule de soutien psychologique a été mise en place dès dimanche pour les destinataires de cette vidéo et leurs parents.

Le parquet de Vannes s’est dessaisi ce jour au profit du pôle criminel du parquet de Lorient, en vue de l’ouverture d’une information judiciaire pour meurtre sur ascendant.