Déconfinement à Rennes : A quoi ressemblera le CFIA, premier salon post-Covid ?

ÉVÉNEMENTIEL Reporté deux fois puis finalement annulé, le Carrefour des fournisseurs de l’industrie agroalimentaire se tient de mercredi à vendredi au Parc Expo de Rennes

Jérôme Gicquel

— 

Le CFIA rassemble chaque année plusieurs milliers d'acteurs de l'agroalimentaire au Parc Expo de Rennes.
Le CFIA rassemble chaque année plusieurs milliers d'acteurs de l'agroalimentaire au Parc Expo de Rennes. — J. Gicquel / 20 Minutes
  • Le Carrefour des fournisseurs de l’industrie agroalimentaire se tient de mercredi à vendredi au Parc Expo à Rennes.
  • Ce sera le premier salon post-Covid à se tenir en France.
  • Des stands de dépistage seront installés sur le site pour tester les exposants et les visiteurs.

Cela fait huit mois que ses allées n’ont pas accueilli le moindre visiteur. Transformé en centre de vaccination depuis la mi-mars, le Parc Expo de Rennes va retrouver une activité plus normale à partir de ce mercredi avec l’ouverture du Carrefour des fournisseurs de l’industrie agroalimentaire (CFIA). Reporté deux fois puis finalement annulé l’an dernier, le grand raout des professionnels de l’alimentation sera donc le premier salon post-Covid à se tenir en France. « On a simplement décalé l’ouverture d’une journée pour coller avec la troisième étape du déconfinement », souligne son directeur Sébastien Gillet.

Avec l’assouplissement des règles à partir de ce mercredi, le salon pourra donc bénéficier du couvre-feu décalé à 23h mais surtout accueillir jusqu’à 5.000 personnes dans chaque hall. « Le salon s’étale sur huit halls donc cette jauge ne nous pose pas de problème », assure-t-il. Créé en 1997, le CFIA accueille chaque année environ 22.000 visiteurs. Au vu du contexte, ils seront forcément un peu moins nombreux cette année, tout comme les exposants. « Mais on n’en a pas perdu beaucoup en route, de l’ordre de 5 à 7 %, précise Sébastien Gilet. Cela montre bien que toute la filière agroalimentaire a hâte de se retrouver ».

« On a besoin de contacts humains dans nos métiers »

Avant de parler business et signer des contrats, les acteurs devront toutefois montrer patte blanche à leur arrivée sur le site et présenter un pass sanitaire ou un test PCR ou antigénique négatif datant de moins de 48 heures. Quatre stands de dépistage seront également installés sur place par l’Agence régionale de santé avec la possibilité de tester jusqu’à 1.200 personnes par heure. « Toutes les mesures ont été prises pour garantir la sécurité des exposants et des visiteurs, il n’y aura aucun risque à se rendre au CFIA », assure le directeur, impatient de retrouver l’ambiance du salon. « Le digital est monté en puissance dans le domaine de l’événementiel mais rien ne remplace un salon en présentiel, on a besoin de contacts humains dans nos métiers », souligne-t-il.

Responsable marketing chez Plastobreizh, entreprise basée à Auray (Morbihan) et spécialisée dans les emballages plastiques, Christelle Héno a également hâte de retrouver ses clients. « J’ai participé à des événements en ligne, cela fonctionne bien mais cela a aussi ses limites, précise-t-elle. C’est quand même plus facile de faire des rencontres en présentiel et d’échanger de façon précise avec les acheteurs, il y a des choses qui sont plus difficilement palpables lors des salons virtuels ».