Panne des numéros d’urgence : « La situation est revenue sous contrôle », affirme Jean Castex

SECOURS Le Premier ministre avait réuni une nouvelle cellule de crise ce vendredi matin

20 Minutes avec AFP

— 

Après la panne d'Orange, Jean Castex a tenu une réunion de crise vendredi 4 juin 2021.
Après la panne d'Orange, Jean Castex a tenu une réunion de crise vendredi 4 juin 2021. — PHILIPPE MAGONI/SIPA

Bilan de la nuit. Après la panne nationale de Orange qui a perturbé les numéros d’appel d’urgence du Samu, des pompiers ou encore de la police mercredi soir, Jean Castex tenait ce vendredi matin une nouvelle cellule interministérielle de crise. « Les choses sont rentrées dans l’ordre », a-t-il affirmé, à l’issue de cette réunion, depuis la caserne de pompiers parisienne de Champerret.

Alors que jeudi le PDG d’Orange, Stéphane Richard, affirmait que « la situation » à la mi-journée était « sous contrôle », le ministre de la Santé Olivier Véran affirmait de son côté qu’une dizaine de régions étaient toujours affectées par la panne. « Les préfets de zones nous ont encore signalé quelques légers dysfonctionnements présumés dans quelques parties du territoire national, mais la situation est revenue sous contrôle, au moment où je m’exprime », indiqué le Premier ministre.

Quatre victimes présumées

Jean Castex a remercié « les services de l’Etat, qui ont mis en place tout de suite des numéros de substitution, plus de 400 dans 90 départements. » « Grâce à cette réactivité, la situation a pu être maîtrisée », a-t-il assuré. Malgré ce dispositif, les décès d’un homme de 63 ans dans le Morbihan et d’un enfant de deux ans et demi en Vendée pourraient être lié à cette panne, leurs proches n’ayant pas réussi à joindre les secours à temps.

Le Premier ministre a annoncé qu’il y avait en tout quatre victimes « présumées, sous réserve de ce que diront les enquêtes judiciaires ouvertes ». « Je voudrais tout de suite dire ma vive compassion aux familles pour ce qu’il s’est passé », a-t-il ajouté

L’heure des explications

« Maintenant, il faudra établir très clairement la cause des faits qui se sont produits, et surtout les moyens pour qu’ils ne se reproduisent plus », a indiqué le Premier ministre, alors qu’Orange a indiqué dans la matinée avoir lancé une enquête interne afin d’identifier les causes du dysfonctionnement.

« L’Etat, en ce qui le concerne, a immédiatement ordonné une inspection, dont les résultats seront rendus en toute transparence dès qu’ils seront connus et dont nous tirerons tous les enseignements », a conclu Jean Castex. Les conclusions de l’enquête interne d’Orange sont eux attendus d’ici sept jours.