C’est l’heure du BIM : Garde à vue d'un journaliste levée, arrestation à Hong Kong et Nadal trop fort pour Gasquet

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu’il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d’information matinal (BIM)

P.B.

— 

Rafael Nadal était trop fort pour Richard Gasquet, jeudi 3 juin 2021.
Rafael Nadal était trop fort pour Richard Gasquet, jeudi 3 juin 2021. — Michel Euler/AP/SIPA

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap pour vous aider à y voir plus clair.

Financement libyen : La garde à vue de son journaliste levée, « Paris Match » dénonce une « intimidation »

La direction de Paris Match a dénoncé une « forme d’intimidation » contraire « à tous les principes démocratiques » alors qu’un de ses journalistes a passé son jeudi en garde à vue, soupçonné de « subornation de témoin » dans l’affaire du possible financement libyen de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007. La garde à vue du journaliste de Paris Match François de Labarre à Nanterre « a été levée », a indiqué jeudi soir à l’AFP son avocat Me Christophe Bigot. « Sans aucune mise en examen, ni convocation chez le juge d’instruction », s’est-il félicité. Celle de la patronne de BestImage, Michèle Marchand, surnommée « Mimi », a été prolongée de 24 heures, a indiqué une source proche du dossier.

Hong Kong : La police arrête une leader pro-démocratie lors de l’anniversaire de Tiananmen

La poigne de fer de Pékin continue à Hong Kong. Une figure du mouvement pro-démocratie, Chow Hang-tun, a été interpellée vendredi matin à l’orée de l’anniversaire de la répression de la place de Tiananmen le 4 juin 1989. Quatre personnes se sont présentées comme étant des policiers en civil face à Chow Hang-tun, devant l’immeuble de son bureau en centre-ville, et ont déclaré qu’elles procédaient à son arrestation, a constaté un journaliste de l’AFP. Elle a été placée dans une berline noire et emmenée. Cette avocate de 37 ans est l’une des vice-présidentes de l’Alliance Hong Kong, qui organise une grande veillée avec des bougies dans le parc Victoria chaque 4 juin, que Pékin a interdit l’an dernier et cette année, officiellement à cause du Covid-19.

Gasquet a mieux résisté que prévu, mais il n’y a plus de Français à Roland-Garros…

« Jouer Nadal, c’est une expérience brutale », a soupiré Richard Gasquet, battu par l’Espagnol en trois sets (6-0, 7-5, 6-2) en nocturne, au deuxième tour de Roland-Garros jeudi soir, pour la 17e fois en autant de matches. Cela signifie qu’il n’y aura aucun Français au 3e tour. Ce n’était encore jamais arrivé depuis le début de l’ère Open en 1968. Les femmes n’ont pas fait mieux, avec aussi trois survivantes au deuxième tour. Et aucune qualifiée pour le troisième tour pour la quatrième fois depuis 1968 (1981, 1986, 2019).