Coronavirus : La fin du port du masque en extérieur « se fera de manière différenciée sur le territoire », prévient Emmanuel Macron

EPIDEMIE Mi-mai, Olivier Véran, avait déclaré que la fin du masque en extérieur « arrivera bientôt »

Manon Aublanc

— 

Emmanuel Macron.
Emmanuel Macron. — Raphael Lafargue-POOL/SIPA

Bientôt la fin du masque ? Pas tout à fait. Du moins, pas pour tout le monde en même temps. Selon Emmanuel Macron, la fin du port du masque en extérieur « se fera de manière différenciée sur le territoire », a-t-il évoqué, ce lundi, en déplacement à Saint-Cirq-Lapopie (Lot).

« La perspective dans laquelle on vit tous, c’est qu’on puisse progressivement l’enlever, et qu’on puisse l’enlever dans les lieux ouverts où il n’y a pas trop de risque. (…) Ça se fera là aussi de manière différenciée sur le territoire. (…) Au niveau national il faudra encore attendre un peu. Je pense que jusqu’à la fin juin, on va garder au niveau national à peu près la même organisation », a-t-il déclaré lors d’un point presse. Mi-mai, le ministre de la Santé, Olivier Véran, avait déclaré que la fin du masque en extérieur « arrivera bientôt ».

Plus de masques dans certaines zones des Bouches-du-Rhône

Dès mercredi, la préfecture des Bouches-du-Rhône a annoncé que le masque n’était plus obligatoire sur les plages et dans les espaces verts du département. Au niveau national, le taux d’incidence est passé sous les 100 nouveaux cas pour 100.000 habitants sur une semaine (91 selon les derniers chiffres arrêtés le 29 mai par Santé publique France), un niveau jamais atteint depuis la mi-septembre 2020.

La baisse de la circulation du virus, continue depuis fin avril, a aussi permis d’alléger la pression sur le système hospitalier, avec un peu plus de 16.000 malades du Covid-19 soignés à l’hôpital mardi, presque moitié moins qu’à la mi-avril, dont 2.825 dans les services de réanimation (plus de 6.000 fin avril).