Dordogne : Le forcené en fuite au Lardin-Saint-Lazare avait été condamné quatre fois pour violences conjugales

ENQUETE L'homme lourdement armé en fuite, et toujours recherché autour du Lardin Saint-Lazare, avait déjà été condamné quatre fois pour des violences sur son ex-compagne 

M.B. avec AFP

— 

Tout le secteur autour de Lardin-Saint-Lazare est bouclé par un important dispositif de gendarmes
Tout le secteur autour de Lardin-Saint-Lazare est bouclé par un important dispositif de gendarmes — Gendarmerie Nationale

Il avait déjà quatre condamnations pour violences sur conjoint à son actif. La procureure de la République de Périgueux Solène Belaouar a précisé un certain nombre d’éléments ce dimanche soir, sur le profil de l’homme armé recherché par plus de 300 gendarmes depuis ce dimanche matin. Toutes ces condamnations étaient liées à des violences sur son ex-compagne. 

Sa première condamnation pour violence sur conjoint a été décidée par le tribunal de Bergerac qui lui a infligé le 17 mars 2015 une peine de six mois d'emprisonnement avec sursis et mise à l'épreuve pendant deux ans, a détaillé la procureure. Puis, le 22 février 2017, le tribunal de Périgueux l'a à nouveau condamné à six mois avec sursis, une peine assortie d'obligation de soins. Sept mois plus tard, le 11 septembre 2017, le même tribunal le condamne en comparution immédiate à un an d'emprisonnement avec mandat de dépôt.

16 mois de prison dont huit avec sursis

Puis, pour des faits commis en janvier 2020, le même tribunal le condamne le 19 février 2020 en comparution immédiate à 16 mois de prison dont huit avec sursis et mise à l'épreuve, mais sans maintien en détention alors qu'il avait passé quelques semaines en détention provisoire, le temps de préparer sa défense. Sa peine de huit mois ferme avait été aménagée avec l'obligation de porter un bracelet électronique et de ne pas s'approcher de son ex-compagne, mère de ses trois enfants.

Il avait aussi interdiction de détenir des armes

L’homme de 29 ans, lourdement armé, avait par ailleurs « interdiction de détenir des armes » et « l’arme qu’il a utilisée cette nuit et qu’il utilise actuellement, vraisemblablement, est une arme qui a été obtenue illégalement », a-t-elle ajouté lors d’un point de presse au Lardin-Saint-Lazare.

L'individu en fuite a été localisé dans une zone boisée près de ce village de Dordogne. Il s'était rendu dans la nuit de dimanche à lundi au domicile de son ex-compagne, pour s'en prendre à son nouvel ami, qui a été légèrement blessé dans une altercation. Le forcené s'en est ensuite pris aux gendarmes, vers lesquels il a tiré à plusieurs reprises.

Deux enquêtes ont par ailleurs été ouvertes, a annoncé la procureure de la République. La première, pour « violences sur ex-conjoint » et « tentative d'homicide » sur l'homme le conjoint de son ancienne petite amie. La deuxième enquête, pour « tentative d'homicide sur personne dépositaire de l'autorité publique », a été confiée à la section de recherches de la gendarmerie de Bordeaux.