Dordogne : Ce que l’on sait sur la chasse à l’homme pour retrouver le fugitif armé au Lardin-Saint-Lazare

TRAQUE Dimanche en début d’après-midi, le dispositif pour retrouver un fugitif armé est passé à  plus de 300 gendarmes et quatre hélicoptères, au Lardin-Saint-Lazare en Dordogne

Mickaël Bosredon

— 

Dordogne: Un fugitif armé est dangereux en fuite — 20 Minutes
  • Le préfet de la Dordogne demande ce dimanche en début d’après-midi aux habitants de Lardin-Saint-Lazare « de demeurer à leur domicile dans l’attente de nouvelles informations. »
  • Quelque 330 militaires sont désormais déployés pour retrouver un fugitif armé, dans une zone de 4 km2 autour de ce village.
  • L’individu, un ancien militaire, s’était présenté vers minuit au domicile de son ex-petite amie, pour s’en prendre à son nouveau compagnon.

L’opération de gendarmerie est toujours en cours sur la commune du Lardin-Saint-Lazare, près de Sarlat, (Dordogne), ce dimanche après-midi. Un fugitif armé et dangereux est toujours recherché. Dans un communiqué diffusé à 13h30, le préfet de la Dordogne demande aux habitants de la zone « de demeurer à leur domicile dans l’attente de nouvelles informations. » Par ailleurs, il n'y aura pas d'école dans ce périmètre, lundi matin. 20 Minutes fait le point sur ce que l’on sait de la situation.

Quelle est la situation ?

« Le dispositif se resserre » autour du fugitif, nous dit ce dimanche en début d'après-midi, une source proche de l'enquête. Mais, « c'est une opération qui est partie pour s'inscrire dans la durée » a ajouté à 18h30 le préfet de la Dordogne. A 15h30, les effectifs sont passés à plus de 300 gendarmes engagés, contre 160 gendarmes dans la matinée, sept hélicoptères et des blindés. L’antenne GIGN de Toulouse et le GIGN central sont sur place. Les militaires cherchent toujours à appréhender un individu qui serait âgé de 29 ans, lourdement armé et dangereux, qui a été localisé dans une zone boisée de 4 km2 près de Lardin-Saint-Lazare (Dordogne).

Un contact a été établi à plusieurs reprises avec l’individu, mais il a répliqué avec ses armes, tirant en direction des gendarmes et d’un hélicoptère, sans faire de blessé. « Dès qu'il voit les gendarmes il tire » nous indique une source proche de l'enquête ce dimanche après-midi. L'antenne GIGN de Toulouse a notamment essuyé des tirs de gros calibre sur du blindage. Les gendarmes n’ont pas répliqué, a souligné à l’AFP le préfet, selon qui « il faut résoudre cette situation au mieux, c’est-à-dire sans effusion de sang pour qu’il puisse répondre de ses agissements sans mettre en danger les forces de gendarmerie ».

Les gendarmes agissent en sécurité, car le fugitif ouvre le feu dès qu'il les voit
Les gendarmes agissent en sécurité, car le fugitif ouvre le feu dès qu'il les voit - Gendarmerie Nationale

Que s’est-il passé ?

Vers minuit, un individu d’une trentaine d’années, « alcoolisé » selon la maire du village Francine Bourra, s’est présenté au domicile de son ex-compagne dans le cadre d’un différend familial. Il cherchait à s’en prendre au nouveau compagnon de celle-ci, qu’il aurait légèrement blessé. La femme et ses trois enfants sont indemnes et ont été mis à l’abri par les gendarmes, alertés par la maire de Lardin-Saint-Lazare. L’individu a ouvert le feu en direction des militaires à leur arrivée avant de prendre la fuite.

Tout le secteur autour de Lardin-Saint-Lazare est bouclé par un important dispositif de gendarmes
Tout le secteur autour de Lardin-Saint-Lazare est bouclé par un important dispositif de gendarmes - Gendarmerie Nationale

Francine Bourra a raconté à 20 Minutes avoir aperçu le fugitif vers 5 heures du matin, tout de noir vêtu et avec un sac à dos, alors qu’il s’enfuyait. Depuis, une véritable chasse à l’homme s’est engagée pour le retrouver, le préfet de la Dordogne demandant par ailleurs à tous les habitants du village de rester chez eux.

Que sait-on sur le fugitif ?

Il s’agit d’un ancien militaire, qui a exercé entre 2011 et 2016. Il connaît bien le maniement des armes, et il se déplace rapidement. La maire du village a confirmé à 20 Minutes qu’il avait déjà été condamné pour violences conjugales, et qu’il est porteur d’un bracelet électronique. Il a été condamné à quatre reprises pour des violences contre son ex-compagne, a précisé la procureure de la République dans l'après-midi. Le préfet de la Dordogne a souligné qu’il était « dangereux. » Il est âgé de 29 ans, et père de trois enfants.

Dimanche e début d'après-midi, 250 gendarmes étaient déployés pour appréhender le fugitif armé à Lardin-Saint-Lazare (Dordogne)
Dimanche e début d'après-midi, 250 gendarmes étaient déployés pour appréhender le fugitif armé à Lardin-Saint-Lazare (Dordogne) - Gendarmerie Nationale

De quoi est-il armé ?

« Il dispose d’une arme de grande chasse, une arme puissante et qui est effectivement une arme dangereuse », a précisé à la presse le général André Pétillot, commandant de la région de gendarmerie de Nouvelle-Aquitaine. Selon une source proche du dossier, il s’agit d’une Winchester de calibre 30-30 qui sert notamment à la chasse au sanglier. Il est aussi armé d'un couteau dont il s'est servi pour crever les pneus d'un véhicule de gendarmerie.