Haute-Garonne : Une usine Seveso autorisée à redémarrer deux semaines après un incendie

SECURITE Deux semaines jour pour jour après l’incendie d’une chaudière dans l’usine de pâte à papier Fibre Excellence du Saint-Gaudens, le préfet a autorisé le redémarrage du site

H.M.
— 
L'usine Fibre Excellence de Saint-Gaudens. Illustration.
L'usine Fibre Excellence de Saint-Gaudens. Illustration. — Georges Gobet - AFP

L'incendie qui a touché le samedi 15 mai l’usine de pâte à papier Fibre Excellence de Saint-Gaudens, classée Seveso ​seuil haut, est relégué au rang des incidents clos. Deux semaines jour pour jour après le sinistre, Etienne Guyot, le préfet de Haute-Garonne, vient d’autoriser le site, qui emploie 260 personnes, à reprendre son activité.

« Il a été constaté que l’exploitant a réalisé les travaux et apporté les justifications nécessaires », explique le représentant de l’Etat après une nouvelle inspection des installations vendredi. « Fibre excellence a par ailleurs réalisé, pendant cet arrêt contraint, d’importants travaux d’étanchéification de la sole de la chaudière », ajoute-t-il.

Sodium en fusion

L’incendie avait été provoqué par une perte d’étanchéité de la chaudière à liqueur noire de site et provoqué l’écoulement de sodium en fusion, nécessitant une forte mobilisation des équipes spécialisées des pompiers.

La préfecture assure désormais que les conséquences de cet incident, qui a inquiété les riverains, « se sont révélées limitées ».