Des produits tendances à prix cassé sur Facebook ? Gare aux arnaques !

FAKE OFF De multiples offres alléchantes partagées ces derniers jours sur Facebook proposent des objets de marque à prix dérisoire. Ces publications sont en réalité des arnaques qui visent à soutirer vos données bancaires et à vous faire souscrire à un abonnement caché

T.H.

— 

Sur cette publication Facebook, un faux compte usurpant l'identité de la marque Darty propose une fausse promotion. C'est une arnaque - Capture d'écran
Sur cette publication Facebook, un faux compte usurpant l'identité de la marque Darty propose une fausse promotion. C'est une arnaque - Capture d'écran — T.H.
  • De très nombreuses publications sur Facebook invitent les utilisateurs à participer à des jeux concours pour gagner des robots cuiseurs et des trottinettes à deux euros au nom des marques Lidl et Darty.
  • Ces offres n’ont aucun lien avec les deux enseignes, qui ont dénoncé des arnaques auprès de 20 Minutes.
  • Participer à l’un de ces jeux-concours vous fait courir le risque de fournir vos informations personnelles et bancaires à des fraudeurs, en plus de vous faire souscrire à un abonnement payant. Méfiez-vous !

Une superbe trottinette électrique d’une valeur de 450 euros pour seulement 2 euros ? Le robot cuiseur dont vous rêviez pour seulement 1,99 euros ? Vous êtes tentés ? C’est une arnaque ! De multiples offres alléchantes, partagées en masse sur Facebook ces derniers jours proposent aux utilisateurs de gagner des produits de marque à prix cassé.

Sur cette publication Facebook, un faux compte usurpant l'identité de la marque Darty propose une fausse promotion. C'est une arnaque - Capture d'écran
Sur cette publication Facebook, un faux compte usurpant l'identité de la marque Darty propose une fausse promotion. C'est une arnaque - Capture d'écran - T.H.

Nous vous avions déjà alerté sur la présence de  faux bons d’achat Leclerc et Action sur les réseaux sociaux. Cette fois, ce sont les enseignes Lidl et Darty qui sont visées. La première serait forcée de liquider ses robots Monsieur Cuisine Connect, star de l’électroménager, après avoir perdu un procès. Tandis que la seconde aurait subitement décidé de faire profiter ses clients de promotions incroyables (plus de 99 % de réduction, rien de plus normal).

Sur cette publication Facebook, un faux compte usurpant l'identité de la marque Lidl propose une fausse promotion. C'est une arnaque - Capture d'écran
Sur cette publication Facebook, un faux compte usurpant l'identité de la marque Lidl propose une fausse promotion. C'est une arnaque - Capture d'écran - T.H.

En plus de vous exposer à du phishing, – ou hameçonnage, une technique utilisée en ligne par des fraudeurs pour récolter vos données personnelles et les utiliser à votre insu – ces promotions malveillantes risquent de vous faire souscrire à un abonnement automatique de parfois plus de 60 euros par mois. Voici pourquoi il faut vous en méfier !

FAKE OFF

Contactés, les services de communication de Darty et de Lidl ont rapidement confirmé à 20 Minutes qu’ils n’étaient pas à l’origine de ces offres promotionnelles et jeux-concours et qu’il s’agit d’arnaques.

L’enseigne Lidl a ajouté que la vente en ligne n’était possible que pour les vins et spiritueux sur sa plateforme et que si des jeux-concours étaient organisés, ils seraient diffusés par un compte officiel et certifié. Elle précise également que si Lidl a effectivement perdu un procès en Espagne contre Vorwek, le constructeur d’un robot concurrent de celui de la marque de discount, cela n’a eu « aucune incidence sur le marché français. »

Faux commentaires et jeux-concours

Quelles que soient les publications sur les réseaux sociaux, les liens renvoient systématiquement vers des sites non sécurisés et franchement douteux. Les deux arnaques utilisant exactement la même méthode, nous allons ainsi nous concentrer sur celle du « Monsieur Cuisine » à deux euros.

En suivant le lien mis en avant par la publication Facebook, nous arrivons sur un site appelé « smluntan.info » qui affiche, en en-tête, le sigle de la marque de discount. Plus bas, la page invite l’internaute à répondre à une série de trois questions («Vous cuisinez souvent à la maison ? », « Avez-vous entendu parler des produits Silvercrest ? », etc.) pour lancer sa participation au « jeu concours » et tenter d’obtenir son cadeau.

Cela sert à donner de la crédibilité à l’arnaque. Evidemment, dans un véritable jeu concours, tout le monde ne gagne pas, on essaye donc de vous donner l’illusion que vous pouvez perdre. Plus bas, une dizaine de commentaires Facebook générés automatiquement ou écrits par de faux comptes vous rassurent au contraire en affirmant que cela a marché pour eux et qu’ils ont bien reçu leur dû.

Heureusement, le manque de sens, les fautes de grammaire et les fautes de syntaxe devraient vous aider à les repérer facilement. « J’ai passer une commande il y a quatre jours. la livraison est très longue – mais j’ai un nouveau multicuiseur. merci lidl », est-il par exemple possible de lire sur la page.

Informations bancaires et abonnements cachés

En poursuivant les étapes nous sommes redirigés vers une autre page Internet du nom de « Idtracknews ». C’est à ce moment-là que l’arnaque peut prendre une mauvaise tournure. La page vous somme de rentrer vos informations personnelles, puis vos données de carte bancaire afin de régler les deux euros nécessaires. Si vous le faites, vous souscrirez à un abonnement caché en plus de donner vos informations bancaires à un fraudeur.

En gris pâle sur fond blanc et en très petite police, il est en effet marqué dans un coin de la page Internet que « cette offre spéciale s’accompagne d’une période d’essai de 3 jours pour un service d’abonnement affilié » et que, « passé ce délai, des mensualités d’abonnement (€ 65.85) seront automatiquement prélevées sur votre carte de crédit ». Vous avez alors trois jours pour résilier votre abonnement avant d’être prélevé automatiquement.

La pratique frauduleuse de l’abonnement caché a fait l’objet d’une fiche d’information de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes. Elle vous conseille notamment de vous méfier des offres trop alléchantes que vous ne pouvez pas trouver dans le commerce et de vérifier que les mentions légales d’un site Internet sont bien présentes en bas de page.

Si vous souscrivez à un abonnement caché, vous devez résilier votre abonnement par courrier ou en ligne, demander le remboursement des mensualités précédentes, et vous rapprocher du conseiller de votre banque. Vous pouvez également déposer une réclamation auprès de la Direction départementale de la protection des populations (DDPP) ou signaler le site Web auprès de la plateforme « Cybermalveillance.gouv.fr ».