Vous étiez saisonnier dans l’hôtellerie-restauration et vous ne reprendrez pas le travail cet été ? Venez nous expliquer pourquoi

EMPLOI Une plateforme a récemment été lancée pour pallier la pénurie de candidats

Nicolas Raffin

— 

Réouverture des terrasses des restaurants à Bordeaux, le mercredi 19 mai
Réouverture des terrasses des restaurants à Bordeaux, le mercredi 19 mai — Mickaël Bosredon/20 Minutes
  • Les restaurants et hôtels vont devoir renforcer leurs effectifs cet été.
  • Mais après plus d’un an d’incertitude, les saisonniers pourraient manquer à l’appel.
  • 20 Minutes cherche à recueillir leurs témoignages.

Les cafés, hôtels et restaurants se remettent peu à peu en ordre de marche. Après une année 2020 et un début 2021 catastrophique, l’heure est à la réouverture progressive. A partir du 30 juin, il n’y aura en effet plus de limite de jauge à l’intérieur des restaurants. Mais pour pouvoir assurer la relance, il faut du monde : comme chaque été, le secteur de l’hôtellerie-restauration aura besoin de 300.000 saisonniers.

Or, le recrutement, déjà compliqué les années passées, pourrait s’avérer encore plus difficile cette saison. Certains saisonniers habituels, lassés de l’incertitude et de la fragilité économique du secteur, pourraient aller voir ailleurs. D’autres ont aussi pu profiter du confinement pour redéfinir leurs priorités et changer de branche. Pour éviter une hémorragie, une plateforme baptisée « HCR-Emploi » vient d’ailleurs de voir le jour, afin d’attirer les candidats.

Si vous aviez l’habitude d’être saisonnier dans l’hôtellerie-restauration (serveur, plongeur…) mais que vous ne travaillerez pas cet été, votre avis nous intéresse. Pourquoi avez-vous choisi de ne pas faire la saison qui arrive ? Avez-vous décidé de vous tourner vers un autre secteur ? Qu’est-ce qui fait que vous n’êtes plus attiré par l’hôtellerie-restauration ?