Déconfinement : Comment va fonctionner le « cahier de rappel » numérique dans les restaurants ?

DECONFINEMENT A partir du 9 juin, il faudra scanner un QR Code avant de rentrer dans un établissement recevant du public en intérieur 

Manon Aublanc

— 

Illustration de l'application TousAntiCovid.
Illustration de l'application TousAntiCovid. — JP PARIENTE/SIPA
  • En mai 2020, les clients des restaurants devaient inscrire sur un cahier de rappel leurs coordonnées pour être rappelé en cas de contamination potentielle. A partir du 9 juin, le dispositif sera le même, mais en version numérique.
  • Les établissements recevant du public en intérieur devront afficher un QR Code à l’entrée que les clients devront scanner avec l’application TousAntiCovid Signal.
  • Le but ? Améliorer le traçage des personnes contaminées et des cas contacts et leur isolement.

Fini la feuille volante et le stylo à l’entrée des établissements accueillant du public. A partir du 9 juin, pour rentrer dans un bar, un restaurant ou une salle de sport, il faudra scanner un QR Code avec son téléphone. L’objectif : améliorer le traçage des cas contacts dans les lieux de contaminations, a annoncé le gouvernement ce mardi.

A deux semaines de la seconde étape du déconfinement, date à laquelle les restaurants et les bars, en intérieur, et les salles de sport vont rouvrir, le gouvernement mise sur TousAntiCovid Signal, un « cahier de rappel » numérique. 20 Minutes fait le point sur ce nouvel outil de traçage.

A quoi ça sert ?

En mai 2020, lors du dernier déconfinement, les clients devaient inscrire sur un cahier de rappel leurs coordonnées. Cette fois-ci, les établissements accueillant du public en intérieur vont devoir afficher un QR Code à l’entrée, disponible sur le site https://qrcode.tousanticovid.gouv.fr. Les clients devront, par l’intermédiaire de l’application TousAntiCovid, scanner ce QR Code, ce qui permettra d’enregistrer le lieu et la date de leur visite. Cette nouvelle fonctionnalité, baptisée TousAntiCovid Signal, est un « cahier de rappel » numérique qui permettra d’être informé d’un risque de contamination si une personne se trouvant dans le même établissement est testée positive au Covid-19.

Le but est d’améliorer le traçage des personnes contaminées et des cas contacts dans les lieux où des contaminations ont eu lieu. « Cette réouverture doit être la plus sécurisée possible pour éviter de devoir refermer. Le cahier de rappels avec des imperfections : il y avait un stylo à manipuler, il fallait laisser son numéro », a justifié le cabinet de Cédric O, le secrétait d’Etat au numérique, auprès de BFMTV.

Comment l’application va-t-elle fonctionner ?

Les personnes testées positives seront invitées à le signaler sur l’application TousAntiCovid. Les personnes ayant fréquenté les mêmes établissements, au même moment, recevront une des deux notifications existantes. Une « alerte orange » sera affichée si un visiteur présent dans la même tranche horaire de deux heures s’est par la suite déclaré positif au Covid-19 dans l’application. Dans ce cas, il faudra alors « aller se faire tester immédiatement, limiter ses contacts et surveiller ses symptômes ».

Une « alerte rouge » sera envoyée si trois personnes, ayant fréquenté le même lieu, sont testées positives. Il sera alors conseillé de « s’isoler et se faire tester immédiatement ». En revanche, les notifications reçues n’afficheront ni l’identité de la personne contaminée ni le lieu potentiel de contamination, mais seulement la date. Pour les personnes ne disposant pas de smartphones, pas de panique, un cahier papier devra quand même être mis à disposition. Les clients potentiellement contaminés seront alors rappelés par l’établissement.

Dans quels établissements sera-t-il mis en place ?

Ce QR Code sera disponible à l’entrée de tous les lieux accueillant du public en intérieur, selon le site qrcode.tousanticovid.gouv.fr : les restaurants, les fast-foods, les lieux de restauration collective, les restaurants de cinéma, de salle de spectacle, de village de vacances, les débits de boissons, les discothèques (qui ne seront pas concernées par la réouverture du 9 juin), les piscines, les salles de sport, les conservatoires et les écoles de danse, les salles des fêtes, les cafés-théâtres, les salles de concerts, les lieux de sport intérieur (gymnase, court de tennis en intérieur, …) et les centres de thermalisme.

Les données sont-elles anonymes ?

Les utilisateurs de TousAntiCovid Signal pourront avoir accès à leur historique de QR Code et l’effacer à tout moment. « Aucune donnée nominative n’est collectée : le QR code correspond à un identifiant crypté, il ne contient aucune information sur le nom ou l’adresse du lieu », a indiqué le ministère de l’Economie, précisant que ces données seraient « automatiquement effacées au bout de 14 jours ». « Vous ne serez ni "tracé", ni identifié, mais seulement informé », a-t-il ajouté.

Dans un avis du 17 décembre 2020, la Cnil a jugé « l’utilité suffisamment démontrée, au stade actuel de la lutte contre l’épidémie », de ce dispositif mais a recommandé, pour « minimiser l’atteinte portée au droit à la protection des données à caractère personnel », que son caractère obligatoire « soit limité aux seuls établissements recevant du public (ERP) présentant un risque élevé » de contamination.