Bretagne : Ils découvrent sur Snapchat leur maison squattée pour une fête

DECONFINEMENT Une centaine de personnes participaient à cette fête clandestine, dont l’entrée était payante

C.A.
— 
Une fête réunissant une centaine de personnes a été organisée dans une maison de Pordic, dans les Côtes d'Armor.
Une fête réunissant une centaine de personnes a été organisée dans une maison de Pordic, dans les Côtes d'Armor. — Jenny Kane/AP/SIPA

Ils étaient une centaine, à s’entasser dans une maison de Pordic (Côtes d'Armor). Louée pour le week-end, la résidence s’est transformée en lieu de fête clandestine, dont l’entrée était payante. Les propriétaires de la maison ont découvert que leur bien était squatté dans une vidéo diffusée sur Snapchat, rapporte Ouest-France  sur son site. « Les gendarmes sont intervenus tardivement au 3e jour de l’évènement », précise le procureur de la République, joint par 20 Minutes. Bertrand Leclerc précise que les investigations « n’ont donné lieu à aucune mise en cause individuelle à ce stade ».

Sur la vidéo diffusée sur le réseau social, les propriétaires ont rapidement reconnu leur maison. A l’intérieur, un DJ et des dizaines de personnes qui dansent, des verres à la main. L’organisateur a même pris le soin d’afficher les tarifs, en mode discothèque. Trente euros pour les gars avec une conso, 10 euros pour les filles, rapporte Ouest-France. Des échanges houleux ont eu lieu entre les propriétaires et les locataires du week-end jusqu’à l’intervention des gendarmes.