Déconfinement : Comment fonctionne le pass sanitaire qui entrera en vigueur le 9 juin ?

EPIDEMIE Le pass sanitaire débute le 9 juin, et voilà tout ce que vous devez savoir sur ce dispositif

Jean-Loup Delmas

— 

Le Pass sanitaire entrera en vigueur le 9 juin
Le Pass sanitaire entrera en vigueur le 9 juin — AFP
  • Le 9 juin, le Pass sanitaire sera mis en place.
  • Il devrait permettre le retour des évènements de masse, comme les concerts, les stades ou les festivals.
  • Pour cela, et pour éviter toute dérive, le dispositif est très précis. On vous détaille tout dans cet article.

Le 9 juin, pour la troisième étape du déconfinement face au coronavirus, le pass sanitaire entrera en vigueur. Un dispositif qui a longtemps été débattu, au point de s’y perdre un peu. Mais à quelques semaines seulement de sa mise en place, les modalités du pass sanitaire s’éclaircissent enfin. 20 Minutes fait le point.

Le pass sanitaire, comment ça marchera ?

Il se présentera sous la forme d’un QR code sur l’application TousAntiCovid, téléchargeable en format papier ou sur portable. Il s’obtient soit avec un test PCR ou antigénique négatif, soit avec un certificat de rétablissement du Covid (une personne a déjà eu le coronavirus et est considérée comme immunisé jusqu’à 180 jours maximum après son infection), soit avec un certificat de vaccination.

« Le 29 mai, l’Assurance maladie mettra à disposition de tous les vaccinés leur certificat de vaccination, sous forme d’un QR code. Ils pourront le télécharger sur attestation-vaccin.ameli.fr ou appeler leur caisse d’assurance maladie », indique le secrétaire d’Etat au numérique Cédric O dans les colonnes du Parisien. Pour le moment, les vaccins validés sont AstraZeneca, Jansen, Pfizer-BioNtech et Moderna. Attention, il s’agira bien d’un QR code obligatoire.

Les attestations de test négatif ne suffiront plus, notamment en raison d’un nombre de fraudes trop élevé. Le test PCR ou antigénique négatif devra être daté de moins de 72 heures en France. Pour les pays européens, c’est au bon vouloir de chacun et la décision n’est pas harmonisée : entre 48 et 72 heures.

Où sera-t-il obligatoire en France ?

Le Pass sanitaire sera nécessaire pour tous les grands rassemblements de plus de 1.000 personnes statiques, tel que les concerts, les théâtres, les salons, les foires, les stades et les rencontres sportives (en plein air et couverts), les casinos, ou les festivals. Attention, il s’agit bien d’endroits où la foule reste statique longtemps. Par exemple, le pass sanitaire ne sera pas nécessaire pour le Louvre ou n’importe quel musée de plus de 1.000 personnes, ni pour la Tour Eiffel ou autre monument, par exemple.

Et en Europe ?

Dans l’Union européenne, le pass sanitaire porte le doux nom de certificat Covid européen et il doit entrer en vigueur à partir du 1er juillet pour faciliter les voyages. L’idée est de permettre de voyager à travers trente pays (les 27 de l’Union européenne, ainsi que l’Islande, la Norvège et le Liechtenstein) sans avoir à subir de quarantaine.

L’Union européenne est en pourparlers avec un certain nombre de pays tiers, dont la Suisse, le Royaume-Uni et les Etats-Unis, mais aussi avec des organisations internationales comme l’OMS et des associations de transport aérien pour une reconnaissance mutuelle et une interopérabilité des systèmes mis en place.

Le pass sanitaire peut-il m’être demandé au restaurant ou à l’hôtel ?

Non, le pass sanitaire ne peut être demandé dans les endroits où il n’est pas nécessaire, c’est-à-dire dans tous les évènements avec moins de 1.000 personnes, que ce soit des restaurants, des salles de sport, des hôtels, etc. Vous pouvez porter plainte si on vous demande le pass sanitaire dans ces endroits, cela est illégal.

Dans ces lieux (qui rouvrent en intérieur le 9 juin), c’est un autre dispositif qui sera mis en place, le carnet de rappel numérique, également dans l’application TousAntiCovid. Il s’agira de prévenir les personnes si une personne positive s’est rendue dans cet endroit au même moment qu’eux, un procédé qui avait déjà été tenté avant le second confinement.