Drogue : Un homme interpellé à Orly avec 1,2 kg de cocaïne dans le corps

ENQUETE Quatre hommes ont été interpellés en Ille-et-Vilaine, où la drogue devait être écoulée

C.A.

— 

Les douanes contrôlent les passagers en provenance de Guyane, ici à l'aéroport d'Orly.
Les douanes contrôlent les passagers en provenance de Guyane, ici à l'aéroport d'Orly. — Jérôme Mars/JDD/SIPA

Ils prennent le risque de mourir en transportant des quantités très importantes de drogue dans leur corps. Ceux que l’on appelle «les mules» ingèrent des sachets de cocaïne pour acheminer la poudre pure en France, contre une somme d’argent. Si l’un des sachets venait à s’ouvrir, ce serait la mort assurée par overdose. Le 14 mai, un homme en provenance de Guyane a été intercepté à l’aéroport d’Orly. Les forces de l’ordre ont découvert 1,2 kg de cocaïne transportée « in corpore ». Il a été placé en garde à vue.

Cette interpellation s’est déroulée dans le cadre d’une enquête diligentée par le groupe de lutte contre les stupéfiants de la gendarmerie d’Ille-et-Vilaine. Les gendarmes cherchaient à remonter la filière de revente de cocaïne qui s’opérait en Ille-et-Vilaine et dans les Côtes d’Armor, en provenance de Guyane. Quatre hommes résidant en Bretagne et soupçonnés d’appartenir à ce réseau ont été interpellés vendredi.

Six mille euros en liquide

Quatre des cinq individus mis en cause ont des antécédents judiciaires dont trois pour des infractions à la législation sur les stupéfiants, précise le parquet de Rennes, qui supervisait l’enquête. Les cinq hommes devaient être déferrés ce mardi matin.

Lors des perquisitions, les enquêteurs ont découvert 6.000 euros en espèces.