C’est l’heure du BIM : Vers moins de masques dehors, double discours diplomatique américain et fusion TF1-M6

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu’il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d’information matinal (BIM)

X.M.

— 

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, à Brignoles le 12 mai 2021.
Le ministre de la Santé, Olivier Véran, à Brignoles le 12 mai 2021. — CHAMUSSY/SIPA

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap pour vous aider à y voir plus clair.

La fin du masque en extérieur « arrivera bientôt », selon Olivier Véran

Même si « on n’en est pas encore là », la France va « bientôt » arriver à un point où le masque ne sera plus obligatoire en extérieur, a déclaré lundi le ministre de la Santé sur BFMTV. Olivier Véran ne s’est cependant pas avancé sur une date, mais « si la circulation du virus continue à baisser, ça va être rapidement envisagé ». Il a toutefois précisé qu’il ne voulait pas suivre l’exemple américain sur ce sujet. Le président « Joe Biden a fait une communication très importante en disant : "portez le masque ou vaccinez-vous". L’effet immédiat, et c’est très critiqué aux Etats-Unis depuis trois-quatre jours, c’est une chute de l’adhésion à la vaccination. (…) Il faut être prudents ».

Biden plaide pour un cessez-le-feu auprès de Netanyahou

Mais que veut la diplomatie américaine au Proche-Orient ? Les messages envoyés sur ce dossier par Washington sont en effet contradictoires. Joe Biden a exprimé lundi, lors d’un échange avec Benjamin Netanyahou, son « soutien » à un cessez-le-feu face à l’escalade de violences. Mais dans le même temps, les Etats-Unis se sont opposés, pour la troisième fois en une semaine, à l’adoption d’une déclaration du Conseil de sécurité de l’ONU appelant à « une cessation des violences » entre Israéliens et Palestiniens. Rien n’est donc encore joué et les tractations internationales continuent. La mission diplomatique norvégienne a ainsi annoncé qu’une nouvelle réunion en urgence du Conseil de sécurité, à huis clos, se tiendrait ce mardi en milieu de journée.

TF1 va racheter 30 % du groupe M6 et créer un mastodonte télévisuel

C’est un mariage de raison qui devrait donner naissance à un géant de l’audiovisuel. TF1 va racheter 30 % de sa concurrente M6​, une annonce qui sera officialisée ce mardi. L’information a d’ailleurs été confirmée à l’AFP par M6.  Nicolas de Tavernost, président du directoire du groupe M6, deviendrait le PDG du nouveau groupe. « Gilles Pelisson, le PDG du groupe TF1, ne sera plus aux manettes », selon le Figaro. Ce processus d’acquisition, s’il est confirmé, sera néanmoins soumis à de fortes contraintes réglementaires sur la concentration des médias. La balle est donc aussi dans le camp des autorités de la concurrence.