Coronavirus : La quarantaine obligatoire pour entrer en France étendue à quatre pays supplémentaires

VOYAGES Cette mesure concerne désormais seize pays au total, dont le Brésil et la Turquie

R. G.-V.

— 

Des contrôles à l'aéroport de Roissy. (illustration)
Des contrôles à l'aéroport de Roissy. (illustration) — IAN LANGSDON / POOL / AFP

Pour revenir du Bahreïn, de la Colombie, du Costa Rica ou d’Uruguay vers la France il faudra désormais passer par une quarantaine obligatoire. C’est ce qu’a indiqué ce vendredi matin Matignon, tenant compte de la situation épidémique sur le front du coronavirus dans ces pays-là, ainsi que de la propagation des variants. Le gouvernement craint « un risque de transmissibilité accrue ou d’échappement vaccinal » de la part des voyageurs et voyageuses revenants de ces pays-là.

Ces quatre territoires ne sont pas les premiers à se voir imposer ces règles renforcées. Matignon rappelle que l’Inde, le Brésil, l’Argentine, le Chili, l’Afrique du Sud sont concernés depuis le 24 avril et le Bangladesh, le Népal, le Sri Lanka, les Emirats arabes unis, le Qatar, la Turquie et le Pakistan depuis le 8 mai. Seize pays au total sont donc désormais concernés. Les mesures entreront en vigueur dimanche pour les quatre nouveaux pays.

Concrètement, comme pour l’ensemble des pays hors UE, la liste des raisons valables pour voyager vers la France est réduite aux motifs impérieux familiaux et professionnels pour les ressortissants et ressortissantes françaises ou de l’Union européenne, ainsi que leurs conjoints, conjointes et enfants. Une fois arrivé en France, il faut respecter un isolement de dix jours, contrôlé par les forces de l’ordre. Comme pour les voyageurs revenant des autres pays à risques, les forces de l’ordre pourront vérifier de manière inopinée leur présence sur leur lieu de quarantaine et leur infliger une amende de 1.000 à 1.500 euros en cas d’absence. Les consignes relatives aux tests à faire avant et après l’arrivée sont renforcées.