Marseille : « La voie est libre », la ville veut rattraper son retard sur la piétonnisation

PIETONNISATION La ville de Marseille organise le dimanche 23 mai la première édition de l’opération « La voie est libre » à travers la piétonnisation de la Corniche et d’une partie de l’Estaque

Adrien Max

— 

La Corniche à Marseille.
La Corniche à Marseille. — PHILIPPE MAGONI/SIPA
  • La mairie de Marseille organise la première édition de l’opération « La voie est libre ».
  • Cette opération vise à ce que les Marseillais se réapproprient l’espace public à travers la piétonnisation.
  • Le dimanche 23 mai prochain, l’ensemble de la Corniche sera piéton ainsi qu’une partie de l’Estaque, au nord de Marseille.

Permettre aux Marseillais de se réapproprier leur ville. Voilà l’objectif de la première édition de l’opération « La voie est libre », organisée par la mairie de Marseille avec la piétonisation de l’espace public. « Nous travaillons depuis des mois sur l’apaisement de la circulation sur le littoral. Le contexte est compliqué avec la pandémie de Covid, qui a reporté l’opération. L’idée de le faire le 23 mai prochain est de combiner la sortie du confinement avec une journée de respiration, de détente », cadre Audrey Gatino, adjointe aux mobilités.

Le 23 mai prochain, de 10 à 18 heures, deux espaces seront complètement piétonnisés : la Corniche, symbole de la beauté du littoral marseillais, mais aussi l’Estaque, au nord de la ville. « Il était important pour nous de valoriser le littoral sud, mais aussi le littoral nord », rappelle Roland Cazzola, adjoint à l’espace public.

La zone de l'Estaque concernée par
La zone de l'Estaque concernée par - Mairie de Marseille

La zone concernée à l’Estaque se limitera à la contre-allée du port, face aux difficultés de piétonniser la route départementale reliant la zone du Rove et de l’Estaque au centre-ville de Marseille.

La zone de la Corniche concernée par
La zone de la Corniche concernée par - Mairie de Marseille

La zone de la Corniche s’étalera sur 3,7 km entre le rond-point de David et Malmousque.

S’inscrire dans la durée

Cette première édition revêtira une forme expérimentale puisque la ville de Marseille souhaite inscrire cette opération dans la durée. « L’objectif est qu’il y ait d’autres éditions, c’est une volonté forte de la municipalité. On ne sait pas exactement à quelle fréquence mais nous souhaiterions en réaliser une par mois, avec des améliorations en fonction de cette première édition », explique Audrey Gatino. Mais aussi pourquoi pas piétonniser durablement le secteur de l’Estaque.

La première édition de « La voie est libre » devrait correspondre avec la livraison de la flotte de 1.000 nouveaux vélos à assistance électrique, dans l’appel à projet lancé par la mairie il y a quelques jours. Le dimanche 23 mai prochain, deux zones de Marseille seront totalement piétonnisées. Autant de retard pris sur d’autres villes, que Marseille tente de rattraper.