Coronavirus : La jauge d'accueil dans les universités relevée à 50% le 19 mai

DECONFINEMENT Cela permettra d'organiser des sessions de préparation au rattrapage, a annoncé mercredi la ministre de l'Enseignement supérieur, Frédérique Vidal

20 Minutes avec AFP

— 

Université de Nice, le 10/09/2020.
Université de Nice, le 10/09/2020. — SYSPEO/SIPA

Le déconfinement se poursuit. Les universités pourront accueillir 50 % des étudiants à partir du 19 mai, contre 20 % jusqu’à présent, afin d’organiser des sessions de préparation au rattrapage, a annoncé mercredi la ministre de l’Enseignement supérieur, Frédérique Vidal. Interrogée sur Sud Radio sur l’évolution de la jauge dans les universités, la ministre a indiqué qu’on passerait « à 50 % à partir du 19 mai », soit « un siège sur deux ».

Depuis fin janvier, une jauge maximale de 20 % de la capacité d’accueil est tolérée, soit un jour de présence par semaine pour chaque étudiant. « C’était important qu’on puisse faire revenir les étudiants » et permettre « aux universités d’organiser des sessions de préparation pour les sessions de rattrapage », a expliqué la ministre.

La moitié des examens à distance

La plupart des universités organisent leurs examens de fin d’année en mai, après des mois d’enseignement essentiellement à distance, en raison de la crise sanitaire.

« Chaque établissement a voté ses modalités de contrôle des connaissances », a rappelé la ministre. « On a à peu près la moitié des examens qui vont se dérouler en présentiel et l’autre moitié qui sera soit à distance, soit une remise de rapport, soit une évaluation sur la base du contrôle continu », a-t-elle précisé.

Le gouvernement avait autorisé l’organisation d’examens en présentiel à partir du 3 mai. Il prépare une rentrée étudiante de septembre « 100 % en présentiel » avec des « solutions de repli en demi-jauges » si la situation sanitaire l’imposait.